RDC : International Crisis Group exige une réforme de la sécurité

«La réforme du secteur de sécurité en RDC doit être une priorité pour le gouvernement de Kinshasa et pour la communauté internationale », souligne l’ONG International Crisis Group (ICG) dans son dernier rapport publié lundi dernier. D’après cette ONG de prévention des conflits, seul un environnement sûr et serein permettra l’organisation des élections prévues en juin prochain au Congo, rapporte radiookapi.net

Jointe au téléphone mardi à Nairobi, Caty Clément, directrice du programme pour l’Afrique centrale d’ICG, souligne que la sécurité à long terme est cruciale pour la réussite de la transition. « Quant à l’organisation des élections, la police est la première responsable en vertu de la loi sur l’organisation des élections. Les donateurs ont recyclé quelques policiers congolais, ils le font seulement avec l’objectif des élections. Mais pour la plupart des Congolais, il faut qu’on en forme d’une façon plus approfondie (…) La sécurité en long terme, pas seulement pour les élections, est un problème qu’il faut prendre à cœur. Le gros d’argent va plus vers l’armée que vers la police. Mais on n’est pas en train de constituer une armée très solide. Si l’on veut sortir de l’engrenage d’une armée prédatrice et créer plutôt une armée qui protège réellement la population, il faut axer beaucoup d’efforts sur l’intégration d’une nouvelle armée plutôt que simplement sur la démobilisation», explique Caty Clément.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner