Katanga: 6 militaires morts de faim à Kamina

Cette information est livrée par le colonel chargé des oeuvres sociales à la base militaire. Elle est ensuite confirmée par les observateurs de la Monuc basés dans cette localité. D’où l’appel du chargé des oeuvres sociales aux autorités militaires pour assurer la ration alimentaire au centre de regroupement de Kamina.

Plus de 6 000 ex-combattants sont arrivés à Kamina ces derniers mois. Parmi eux, des Maï Maï. Des sources militaires sur place affirment que 1 329 seulement ont été brassés. Ceux-ci n’ont pas toutefois quitté le centre de brassage. Plus de 4 000 attendent encore au centre de regroupement. Ainsi, ils doivent d’abord passer au centre d’orientation de la Commission nationale de démobilisation et de réinsertion.

Le colonel chargé des œuvres sociales à la base militaire déclare que les ex-combattants qui sont au centre de regroupement n’ont pas de ration alimentaire. Six d’entre eux sont morts de faim en l’espace d’une semaine, affirme –t-il. Le dernier décès remonte à mardi dernier, précisent pour leur part les observateurs militaires de la Monuc basés à Kamina.

Le chargé des œuvres sociales militaires demande instamment des rations alimentaires à la hiérarchie militaire avant que le pire n’arrive.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner