Santé: résurgence du choléra à Goma

Plus de 500 cas ont déjà été enregistrés dont 5 décès depuis le 4 juin dernier. D’après les autorités sanitaires de la province, cette situation au chef-lieu du Nord Kivu est tributaire de la consommation de l’eau du lac Kivu non traitée, rapporte radiookapi.net

Le traitement de l’eau à la consommation tirée de ce lac était assuré jusque là par des agents préposés, au moyen du chlore. Mais depuis septembre de l’année dernière, l’opération a été suspendue. Ce qui explique aujourd’hui la résurgence du choléra dans cette ville.
Il y a quelques 48 heures, dans une action conjuguée, l’Unicef et Solidarité, une ONG de la place, tentent d’apporter la solution par la chloration de l’eau du lac dans certains sites pour la consommation. Mais, c’est une solution provisoire d’une durée de trois mois. «Nous espérons que dans les trois mois, avec l’intervention de tous les partenaires, y compris l’Unicef, nous arriverons à contrôler cette épidémie de choléra», a indiqué le docteur Saidou Diallo de l’Unicef.

Celui-ci a toutefois fait observer qu’il faudra une solution durable. Avant la fin du projet, a laissé entendre l’expert de l’Unicef, il y aura des concertations avec les différents partenaires pour voir comment continuer à assurer la chloration des sites d’eau dans la ville de Goma.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner