Katanga: la mine de Kamoto confiée à une entreprise privée

La mine de Kamoto située dans le groupe ouest de la Gécamines à Kolwezi, à 300 Km de Lubumbashi, sera désormais exploitée par «Kamoto Cooper Company» (KCC), une entreprise privée. Cette mine qui s’est effondrée en 1990 produisait annuellement près de 150 mille tonnes de cuivre et 5 mille tonnes de cobalt, rappelle radiookapi.net

Les travaux de réhabilitation de ce site minier ont démarré le mardi dernier. A cette occasion, «Kamoto Cooper Company» a pris possession de la concession. C’est une compagnie de la société Malta Forrest. Celle-ci a obtenu un financement de près de 426 millions de dollars américains pour remettre graduellement ce site minier en service. Selon des prévisions faites, à la première année, KCC devra produire environ 50 mille tonnes de cuivre. Plus tard, la production devra atteindre 150 mille tonnes du même métal rouge, a indiqué le directeur administratif de Malta Forrest, Kongolo wa Dila.

Selon ce dernier, la Gécamines détient 25% du capital dans cet investissement et percevra en plus des revenus locatifs de ses infrastructures. Pour la délégation syndicale du groupe ouest de cette entreprise, ce qui importe c’est l’intérêt des travailleurs. Ils sont dans cette concession minière un peu plus de 1 400 agents. Tant mieux si leur emploi est préservé et si leur salaire sera garanti, a déclaré en substance, Patrick Bofonge, le président syndical.
rnPour sa part, le président du conseil d’administration de la Gécamines a affirmé que ce projet avait reçu d’abord l’aval du comité de gestion, ensuite celui de la commission économique et financière avant, enfin, son approbation par le gouvernement.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner