40% de rétrocession aux provinces : concertations à Kinshasa

Les gouverneurs des provinces et les présidents des assemblées provinciales sont à Kinshasa pour harmoniser leurs vues avec le gouvernement central sur l’application de la rétrocession de 40% des recettes réalisées par les provinces. Les concertations ont commencé ce lundi dans la capitale, rapporte radiookapi.net

A l’issue de deux jours de réflexion, les parties devront produire un document commun à présenter au premier ministre Antoine Gizenga. Tous les gouverneurs de provinces sont présents dans la capitale ainsi que les présidents des assemblées provinciales. Avec le gouvernement central, les institutions provinciales devront parvenir à l’harmonisation des vues par rapport aux textes sur la décentralisation, ainsi qu’à une lecture commune sur la nomenclature des taxes et impôts devant revenir aux provinces.

Selon le ministre de l’Intérieur Denis Kalume, l’objectif des travaux est d’arrêter d’un commun accord les modalités pratiques et transitoires susceptibles de permettre aux provinces de fonctionner en attendant l’effectivité de la rétrocession de 40% de leurs recettes. Le débat sur cette question s’annonce houleux. Quelques gouverneurs de provinces rencontrés dans les couloirs du Grand Hôtel Kinshasa exigent l’application immédiate de cette rétrocession. Le contraire, disent-ils, serait une violation de la Constitution.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner