Bunia : surpeuplement des classes de 6ème à cause des recalés aux Exétats

Sur environ 200 inscrits aux examens d’Etat édition 2007 en section commerciale, moins de 10 ont réussi. Une situation qui provoque le surpeuplement des salles des classes de la sixième année dans les écoles de la place. L’inspection provinciale vole au secours des écoles et des parents, constate radiookapi.net

Le complexe scolaire de Bunia, école officielle, avait inscrit 42 élèves aux examens d’Etat session 2007. 4 seulement ont réussi. L’école a inscrit 38 nouveaux élèves en 6e commerciale pour la session 2008. Elle aura donc à charge plus de 60 élèves de 6e commerciale cette année. La salle supposée accueillir cette classe ne dispose pas d’assez de bancs. L’école s’est vue obligée de passer par une sélection d’élèves.

Robert Kabengele, préfet du complexe scolaire de Bunia, explique les critères de cette sélection. « Nous avons pu récupérer selon la conduite. Celui qui a eu 3 médiocres, nous ne pouvons pas le récupérer. Et celui qui a eu 2 mauvaises, on ne peut pas le récupérer non plus. Tous ceux qui étaient dans des conditions normales, nous les avons récupérés. »

Plusieurs écoles officielles et privées de Bunia rencontrent cette situation. Certaines écoles commencent déjà la construction de nouvelles salles de classe. Tel est le cas du complexe scolaire Mont Bleu. Le directeur des études, Tshongo Kakule, explique. « Avec le surpeuplement, nous serons obligés d’amorcer une nouvelle construction. Elle est supportée par l’école, par le concours du comité des parents. »

L’inspecteur provincial principal à l’enseignement primaire, secondaire et professionnel de la Province Orientale II a pris des dispositions pour la réadmission des candidats malheureux. Il a annoncé samedi aux gestionnaires des écoles et membres des comités de parents que l’inspection accepte cette année que les écoles présentent des effectifs de plus de 55 élèves par classes aux examens d’Etat. Les chefs d’établissement ont, en outre, la latitude de créer de nouvelles classes ou de faire fabriquer de nouveaux bancs aux frais des parents, et avec leur accord.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner