RVA : « après 300 mètres, le moteur numéro 1 a pris feu, donc, il y avait une explosion ! »

Sous réserve de l’analyse des boites noires de l’appareil de «Hewa Bora » qui ont été retrouvées, Selon le responsable de la Régie des voies aériennes, RVA à Goma, l’explosion d’un moteur du DC.9 pendant que l’avion était sur le point de décoller serait une des causes de ce crash, rapporte radiookapi.net

Mr Aleko Thomas, directeur de la RVA et commandant de l’aéroport international de Goma le confirme : « Après toutes les enquêtes préliminaires menées, il s’avère que, l’avion, lorsqu’il a fait sa distance de roulement, après 300 mètres, le moteur numéro 1 a pris feu, donc, il y avait une explosion. En ce moment là, le pilote n’avait que le devoir de maîtriser l’avion pour ne pas continuer. En maîtrisant, il a freiné d’une façon brutale, et il y avait crevaison, l’avion a dérapé donc, il est sorti de l’axe pour aller vers le ravin, au niveau de la piste 36. L’avion est allé jusqu’au niveau de la route qui fait la jonction entre les 2 ronds points, c’est à dire, le rond point Rutshuru et signers. Et voilà, en ce moment, l’avion était complètement calciné. Prenez même l’exemple d’un véhicule, vous étiez à grande vitesse, même si vous coupez le moteur, le véhicule va continuer. Donc, c’était le problème d’inertie’’. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner