Bukavu : le ministère crée 12 nouvelles institutions d'<a href="index.php?i=76&amp;word_tag=enseignement">enseignement</a> supérieurs et universitaires

Le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire a initié la création de 12 nouvelles institutions pour la seule province du Sud-Kivu. Pour certains, c’est une décision salvatrice, du moment que les moyens conséquents sont disponibles. D’autres par contre qualifient cette initiative de décentralisation à outrance qui risque d’enfermer les étudiants dans leurs propres milieux au lieu de les aider à s’épanouir, rapporte radiookapi.net

Cet arrêté du ministre de l’enseignement a été publié le 24 juillet dernier. Il porte désignation et nomination des membres du comité de gestion des nouvelles institutions supérieures et universitaires sur l’ensemble du territoire national. La province du Sud-Kivu, à elle seule, en compte 12, répartis dans 5 territoires, plus la ville de Bukavu. Ce sont des instituts supérieurs de techniques médicales, de techniques appliquées, de pédagogie et de commerce.

Certains étudiants de l’ISP/Bukavu, en provenance des milieux ruraux, apprécient la décision du ministre : « En tout cas, c’est très efficace. Et nous, nous pouvons applaudir cela du fait que la création de ces institutions peut aider nos cadets à étudier aisément dans leurs milieux d’origine. »

Le chef des travaux Gervais Chirhalwirwa et spécialiste en matière d’enseignement universitaire pense qu’il s’agit d’un danger contre la conscience nationale et historique : « On risque d’avoir des étudiants monocolores, monolithiques. Or les instituts supérieurs sont une espèce de malaxages mentaux. L’université, c’est l’universel. »

Le ministre provincial de l’éducation, pour sa part, espère que le gouvernement central va doter ces nouvelles institutions des moyens nécessaires pour mieux former la jeunesse.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires