La population, dont les fonctionnaires, présente ses attentes au nouveau 1er ministre

Les attentes de la population vont du social à l’ouverture politique, sans oublier la sécurité. Du côté des fonctionnaires de l’Etat, on attend trois choses du nouveau 1er ministre, dont l’uniformisation des salaires des fonctionnaires sur toute l’étendue du pays, rapporte radiookapi.net

La population attend beaucoup du nouveau premier ministre et du gouvernement qui sera mis en place. Ces attentes vont du social à l’ouverture politique, sans oublier la sécurité. Quelques Congolais ont confié leurs attentes à radiookapi.net :

Benjamin de Kisangani pense qu’il faudrait, avant tout, une ouverture politique : « Il doit consulter toutes les forces politiques, même l’opposition, avant de former son gouvernement. Qu’il soit plus proche de la population. »

Selon Dieudonné de Mbandaka, le premier ministre doit s’attaquer aux problèmes sociaux : « Nous espérons qu’il va donner ne fut-ce qu’un brin d’espoir aux Congolais. »

Pour Joseph de Kindu, la priorité est de mettre fin à l’insécurité et à la grogne sociale. Pour Kira, de Matadi, que le 1er ministre focalise son attention à créer l’emploi. Crispin de Lubumbashi pense aussi que la plus grande attente du peuple, c’est le travail, afin d’accéder au bien-être.

Selon Stany de Kinshasa, le peuple s’attend à l’amélioration de ses conditions sociales : « Il faudra qu’il puisse s’appuyer sur le Smig. » Adam de Lubumbashi demande au 1er ministre de se rendre sur le terrain pour constater la réalité de tous les coins du pays. Pour Samy de Kinshasa, le 1er ministre doit être chevronné pour maîtriser la paix au pays : « Il y a aussi le problème d’électricité et des routes, qu’il faut bien faire. »

Fulgence de Goma attend du 1er ministre le rétablissement rapide de la paix au Nord et au Sud Kivu, ainsi que la mise sur pied d’un gouvernement capable de mener une forte diplomatie pour la résolution des questions des FDLR et du CNDP.

Du côté des fonctionnaires de l’Etat, on attend trois choses du nouveau Premier ministre : l’uniformisation des salaires des fonctionnaires sur toute l’étendue du pays, le paiement de leur prime, et la correction de la tension salariale sur le premier pallier de Mbudi dans le budget 2009.

Le Secrétaire Général de l’intersyndicale nationale du secteur public, Kwabene Kibiswa Naupes, explique : « Le minimum qu’il doit réaliser, c’est l’uniformisation immédiate des salaires entre les provinces et Kinshasa, et entre les secteurs civils et les secteurs militaires et policiers. Vous voyez que nous défendons même les policiers. Nous attendons également le paiement de la prime de Kisantu. Et, enfin, la correction de la tension salariale sur le premier pallier de Mbudi dans le budget 2009. C’est ça le minimum que nous avons demandé pour l’ensemble des agents de l’Etat. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner