Watsa : prochaine délocalisation des occupants de la concession de l'Okimo

Plusieurs milliers de personnes occupent actuellement ce site autour de la localité de Durba et Doko, en territoire de Watsa. Ils devront être délocalisées pour permettre l’exploitation de l’or par Borgakim dans ce site. Un atelier a été organisé par les responsables de l’Okimo et de Borgakim pour réfléchir sur la problématique de la délocalisation et la relocalisation, note radiookapi.net

Environ 30 participants, dont les députés nationaux ressortissant de Watsa, les députés provinciaux ainsi que des experts, ont pris part à ces assises. Selon l’administrateur délégué de l’Okimo, il s’agissait de recueillir les différentes propositions avant d’entreprendre un dialogue social avec la population concernée. Ceci, pour que cette opération se passe dans la satisfaction de tous.

Selon les participants, cette délocalisation doit se dérouler conformément aux respects des différentes normes internationales en la matière. Notamment, la création de conditions suffisantes pour un développement harmonieux de cette population. Honorable Budu Tandema, député national élu de la circonscription de Watsa, explique : « Nous avons pensé [que c’était] mieux de nous retrouver ici à Kisangani en une journée pour faire une réflexion participative sur la matière. Il s’agit donc de voir comment procéder à ce dialogue social que nous voulons instaurer, pour que ce processus soit participatif de la base jusqu’au sommet, afin que nous arrivions à atteindre les objectifs. Soit la mise sur pied, l’exécution ou la construction de nouvelles mines, de nouvelles usines, et produire de l’or, mais en tenant compte des conditions sociales des personnes qui seront affectées par ce projet. Le principe étant de les mettre en dehors des zones concernées par le projet. »

Selon Louis Watum, directeur général de Borgakim et administrateur de Moto Gold Mines, le résultat de la prospection ainsi que l’étude de faisabilité effectués dans cette concession en 2007 dégage une réserve de 650 tonnes d’or.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner