Bukavu : insécurité, le Cojeski interpelle l'assemblée provinciale

Le Collectif des organisations des jeunes solidaires du Congo-Kinshasa, Cojeski, dénonce les cas répétitifs d’insécurité dans la ville de Bukavu, et appelle l’assemblée provinciale à interpeller l’exécutif. Un mémorandum sur cette interpellation a été rendu public mardi, indique radiookapi.net

Selon la source, 10 cas de meurtres ont été enregistrés à Bukavu en moins d’un mois. Cela, sans compter les actes de justice populaire jamais réprimés. Aussi, le Cojeski dénonce-t-il l’inefficacité des patrouilles nocturnes de la police. Adrien Zawadi, coordonnateur provincial du Cojeski Sud-Kivu explique : « Dans le cas d’espèce de notre mémo, nous exigeons que les députés provinciaux puissent interpeller les responsables pour qu’ils expliquent comment les gens peuvent être tués continuellement et qu’ils se taisent sans prendre des mesures musclées. Nous demandons que le système de patrouille soit redéfini, parce qu’à la police ona plus de 25 véhicules, mais la nuit, le déploiement des policiers se fait seulement sur l’artère principale alors que dans les quartiers on dévalise les gens. Il faudra qu’on fasse aussi appel aux jeunes qui veulent s’associer à ces patrouilles mixtes, parce qu’on accepte pas que la population se fasse justice. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner