RDC : le gouvernement accuse le Rwanda d'agression

Emile Bongeli, le tout nouveau premier ministre en charge de la Reconstruction du nouveau gouvernement, a accusé mardi le Rwanda d’agresser la RDC par le CNDP interposé. Il l’a déclaré au cours d’une conférence de presse tenue à Kinshasa. Il a à la même occasion condamné la Monuc et la communauté internationale pour ce qui se passe dans l’Est de la RDC, rapporte radiookapi.net

Selon le vice-premier ministre Bongeli, toutes les preuves démontrent que la guerre de l’Est de la RDC est une agression rwandaise avec l’appui de certaines puissances membres de l’Onu. « Le gouvernement congolais a toutes les preuves que la première comme l’actuelle attaque de la base militaire de Rumangabo est une attaque directe de l’armée rwandaise. Car, le CNDP n’a pas les moyens nécessaires pour faire militairement face aux troupes des FARDC », a-t-il souligné. La présente guerre dans l’Est du pays serait ainsi, selon la même source, entretenue par certaines puissances qui veulent coûte que coûte décourager les nouveaux investisseurs en RDC. Ensuite, l’ancien ministre de la Communication et des médias s’est attaqué sur un ton virulent à la Monuc. Il a regretté la démission du général espagnol Vicente Diaz, commandant de la force de la Mission onusienne en RDC et appelé le peuple congolais à se « mobiliser pour faire échec à l’envahisseur ». Emile Bongeli s’est par ailleurs insurgé contre l’allégeance de certains compatriotes qui, d’après lui, donneraient caution à cette guerre.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner