Babacar Gaye : « Il est temps de réduire la circulation des armes pour épargner les civils »

Hommage au caque bleu sénégalais tué à Goma

Hommage au caque bleu sénégalais tué à Goma

Le commandant des forces de la Monuc l’a déclaré ce lundi matin à Goma. C’était à l’occasion du dernier hommage rendu au Casque bleu sénégalais tué par balle dans la soirée du 7 novembre dernier par des hommes armés. Le sénégalais avait 24 ans, précise radiookapi.net

Feu soldat Mamadou Thiaw a été déployé en RDC tour à tour à Kisangani et à Goma, dans le Rutshuru, pendant 8 mois de mission. Il a eu les honneurs des autorités civiles et militaires de la Monuc.

Dans son oraison funèbre, le General Gaye a exprimé le souhait que la paix soit rétablie le plus urgemment possible en RDC : « Le soldat de première classe Mamadou Thiaw est mort des mains d’un homme en arme, comme beaucoup de civils congolais. Il n’a pas pu se défendre. La protection des populations, qui est au coeur de notre mission, trouve là une tragique illustration de sa pertinence. Il est, à cet égard, urgent de réduire drastiquement la circulation et le port d’arme dans les grandes villes. Le soldat de première classe Mamadou Thiaw est mort loin des siens. J’invite tous les acteurs de cette crise et les populations congolaises à se joindre à moi et à tout le personnel des Nations Unies pour s’incliner avec respect devant la douleur de ses frères d’arme de l’armée sénégalaise, et devant la douleur de sa famille. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner