Conservation de la nature : des traces de l'Okapi dans la forêt de Gbadolite

Okapi

Okapi

Le Jardin botanique et zoologique de Gbadolite vient d’être reconnu comme patrimoine universel. Selon son directeur, l’ingénieur Katerius Mafoto, un Okapi a été retrouvé mort dans la forêt de ce site à Bopandu, à 60 kilomètres de Gbadolite, dans la province de l’Equateur. La découverte a eu lieu il y a trois mois, précise-t-il, à radiookapi.net

Ces Okapi sont-ils naturels? Et comment se retrouvent-ils dans cette forêt? Explication de l’ingénieur Katerius Mafoto : « Ça fait belle lurette qu’on a trouvé des traces d’Okapi dans le nord de l’Equateur. Cela se trouvait déjà dans nos rapports depuis 1980. Ces derniers temps nous avons pu remarquer encore d’autres traces et nous en avons fait le rapport directement à la direction générale, et nous avons encore fait le recensement, il y a un nombre croissant. Ils sont naturels, nous les retrouvons ici chez nous au cœur de la forêt équatoriale. Ce que nous demandons qu’on fasse un sanctuaire pour que nous puissions les garder. »

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner