Bikoro : un infirmier accusé de monnayer le vaccin des enfants à Samba

Vaccination contre la polio

Vaccination contre la polio

L’infirmier titulaire du poste de santé de Samba, M. Ipenda Bengela, est accusé par les parents de cette aire sanitaire du territoire de Bikoro, dans la province de l’Equateur, d’avoir monnayé le vaccin lors d’une campagne de vaccination intégrée organisée en faveur des enfants. L’Unicef se déclare indigné par ce comportement, rapporte radiookapi.net

Selon M. Iyeli Mola, l’un des parents dont les enfants n’ont pas été vaccinés, l’Infirmier Ipenda conditionnait l’administration du vaccin au payement de 200 francs congolais par enfant. « Les parents lui ont dit que le vaccin était gratuit, mais lui ne voulait rien entendre », affirme ce parent. « Ceux qui avaient l’argent payaient et leurs enfants étaient vaccinés et ils recevaient en même temps les moustiquaires imprégnées. Ceux qui n’en avaient pas rentraient avec leurs enfants non vaccinés. Nous savons que la vaccin garantit la santé de nos enfants, que va-t-il advenir aux enfants non vaccinés », s’est-il plaint.

Contacté, l’Unicef s’est dit surpris de cette situation. Docteur Joachim Mubiala, médecin chargé de la santé au bureau provincial de l’Unicef, a confirmé que la campagne intégrée reste gratuite. Il a promis de soumettre la question au comité provincial de coordination des activités de la campagne avant d’ouvrir une enquête pour vérifier ces allégations.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner