Kalehe : 40 tués à Ziralo, 3 otages à Kajeje, controverse autour de l'identité des assaillants

40 personnes ont été tuées, dans des circonstances non encore élucidées, à Ziralo, groupement situé dans les hauts plateaux de Kalehe au nord de Bukavu. Certaines sources parlent d’éléments FDLR tués par les forces régulières au Nord-Kivu. D’autres font état de civils hutus-congolais massacrés par les groupes armés Maï-maï de Ziralo. Par ailleurs, dans le groupement de Mudaka, trois jeunes garçons ont été enlevés dans la nuit du jeudi à vendredi à Kajeje, à 25 kilomètres au nord de Bukavu, rapporte radiookapi.net

Selon le chef de groupement de Mudaka , c’est au cours d’une attaque survenue vers 19 heures 30 par des personnes armées assimilées aux groupes armés hutus rwandais sortis du parc de Kahuzi –Biega que ces enlèvements ont eu lieu.
De son côté, le président de la communauté des hutus de Kalehe, joint ce vendredi matin par téléphone, indique que ces 40 personnes ont été tuées par les éléments du groupe armé Maï-maï de Kirikicho à Nyawaronga, en groupement de Ziralo. Selon lui, les faits se seraient passés du 7 au 12 février dernier. La même source précise que 7 rescapés de ce massacre sont soignés dans un centre de santé de Lumbishi, dans les hauts plateaux de Kalehe.

Pour sa part, l’administrateur adjoint de Kalehe en charge de l’administration affirme avoir appris la mort de 40 combattants FDLR tués par l’armée régulière, entre le 12 et le 14 février dans cette région près du Nord-Kivu. A l’heure actuelle, il n’est à mesure de confirmer les faits, souligne-t-il. Il annonce néanmoins qu’ une enquête a été diligentée sur les lieux du drame.

Entre-temps à Mudaka, on signale une attaque des combattants hutus rwandais dans la nuit de jeudi à vendredi.
Selon le chef de groupement ad intérim de Mudaka, les assaillants entrés par le village de Karhadu ont commencé par tirer des coups de feu pour terroriser la population. Pris de panique, les paysans ont abandonné leurs habitations. Les assaillants ont alors pillé des biens et des chèvres, qu’ils ont emportés dans la forêt. Alertés, poursuit la même source, les éléments de l’armée régulière ont commencé à les poursuivre. Aux dernières nouvelles, le chef du groupement ad intérim de Mudaka signale que les 3 otages sont revenus ce vendredi matin. Ils ont échappé à leurs ravisseurs grâce aux attaques que l’armée régulière a lancées contre les assaillants.
Cette attaque meurtrière est la troisième signalé dans ce village depuis début février.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner

Sondage

Mots-clés populaires

Ceni (63)
Elections (58)
RDC (57)
Ebola (57)
FARDC (54)
élection (46)
Monusco (46)
Beni (42)
ADF (37)
FCC (36)
Caf (28)
Opposition (24)
Vclub (24)
Léopards (20)