Goma : l'opération "Umoja wetu" est officiellement terminée

Cérémonie de clôture opérations conjointes Rwanda - RDC

Cérémonie de clôture opérations conjointes Rwanda - RDC

La signature du rapport final des opérations conjointes entre les armées rwandaise et congolaise est intervenue lundi après-midi à Goma. Cette signature intervient 6 jours après la fin des opérations contre les combattants hutus rwandais des FDLR au Nord-Kivu. Une cérémonie officielle a eu lieu à cet effet.

Il s’agit de la dernière phase des opérations conjointes FARDC – RDF, matérialisée par la signature d’un rapport final qui sera remis au chef de l’Etat Paul Kagame et Joseph Kabila, ainsi qu’à l’Etat major des deux pays. Déjà, le Rwanda et la RDC se disent satisfaits du déroulement des opérations conjointes au Nord-Kivu.

Le général de Brigade Jérôme Ngenda Imana, représentant l’état major de l’armée rwandaise, a déclaré que son pays considère comme terminée sa mission à l’Est de la RDC. Il ajoute que le Rwanda n’a plus de raison de retourner au Congo. Ces opérations conjointes pourraient-elles également s’étendre au Sud-Kivu ? « Il appartient désormais aux chefs d’Etat rwandais et congolais d’en décider », affirme le commandant militaire.

A l’issue de la signature du rapport final des opérations conjointes, les 4 officiers rwandais restés au Congo pour finaliser ce rapport ont quitté le sol congolais à partir de la frontière congolo-rwandaise entre Gisenyi et Goma. Ils ont été accueillis en territoire rwandais par le chef d’Etat major de l’armée rwandaise, James Kabarebe.

Lubero : les FDL continuent à piller et attaquer les populations

Plusieurs cas de pillages et attaques des FDLRs contre les paysans sont enregistrés depuis la semaine passée dans ce territoire. Bon Samaritain, une association locale de défense des droits de l’Homme signale que le dernier cas a eu lieu la nuit dernière. Le village de Kaheri, à environ 40 kilomètres au sud-ouest de Lubero sur l’axe Kasuho, a été attaqué par ces combattants.

Dans la nuit de dimanche aux environs de 21 heures locales, l’unique poste de santé et plusieurs maisons des habitants de Kaheri ont été pillées par ces combattants. Dans la foulée, ils ont aussi attaqué la position des FARDC sur place, indique les responsables de l’ONG Bon Samaritain basé à Lubero. Quatre FDLR et un FARDC ont été tués dans ce combat. Trois civils, dont deux femmes de militaire, ont été blessés, indique des sources de la sécurité sur place.

Les autorités administratives à Lubero disent n’avoir pas encore ce rapport. Selon la même ONG, un camion de commerçants a été brûlé par les mêmes combattants samedi à Bwatsinge, au Nord de Kirumba et le village Kivako, dans ce secteur a été pillé le même jour.

Et pour le chef de cité de Lubero, une femme a été tuée le même samedi par ces combattants à Katamya, entre Bingi et Muhanga, toujours à l’ouest de Kirumba. Présentement indiquent toutes ces sources, les combattants FDLR errent encore plus activement dans ce secteur depuis la fin des opérations conjointes. Ce qui, selon eux, vient de créer un autre mouvement de déplacement des populations de ce secteur vers des endroits relativement mieux sécurisés

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner