Journée internationale de la femme : « Hommes et femmes, unis dans la lutte contre les violences faites aux femmes »

Femmes victimes de violences sexuelles

Femmes victimes de violences sexuelles

La femme à l’honneur ce dimanche 8 Mars, à l’occasion de la journée lui dédiée chaque année à cette date. Depuis hier samedi, plusieurs activités sont organisées en célébration de cette journée à travers le pays. A Kinshasa, un grand défilé sera organisé dans quelques heures sur le boulevard triomphal où une tribune a été installée. Cette journée étant tombée un dimanche, plusieurs autres activités sont prévues à partir de demain, rapporte radiookapi.net

A Kindu, la section de l’information publique de la Monuc a organisé une conférence sur le thème Femme et Election. Une cérémonie a eu lieu dans la salle de réunion Champagnat de l’Institut de l’Enano.

A cette occasion le vice gouverneur de province et gouverneur a. i. Pierre Masudi Mendes a lancé un défi aux femmes réunies pour la circonstance. Pour lui, si les femmes ont échoué aux élections passées, c’est de leur faute. Ainsi, a-t-il avancé, l’occasion leur est offerte de se représenter à tous les échelons aux élections prochaines, avec l’appui des hommes.

De son côté, la ministre provincial en charge du genre, Famille et Enfant, Véronique Omari, a encouragé les femmes à ne pas attendre la mobilisation, mais à prendre plutôt conscience. Pour elle, l’heure a sonné pour que la femme prenne son destin en main. Ce dernier ne dépend que d’elle et non de quelqu’un d’autre.

Goma : les femmes agents de la Monuc aux cotés des victimes des violences sexuelles

Les femmes agents de la Monuc ont préféré commémorer samedi la journée du 8 mars aux cotés des victimes des violences sexuelles vivant dans une maison d’écoute dans un quartier de Goma. A leurs sœurs vulnérables, ces femmes de la Monuc ont apporté des vivres pour la fête, des pagnes ainsi que des kits de toilette. Une cinquantaine de femmes victimes de viols sont venues des tous les coins reculés du Nord Kivu. Elles ont exprimé leur joie d’être approchée par les autres femmes à l’occasion de cette fête.

Pour la responsable de cette maison d’écoute, cette visite est d’une importance capitale car elle constitue un geste de solidarité à l’égard de ces femmes vulnérables. Jeanne Banyere ajoute que sa maison a déjà encadré plus de 5000 femmes : « Il y a des femmes qui arrivent ici, déjà mourantes. On leur ferme les yeux. Curieusement, aujourd’hui, la femme est entrain de danser avec les autres. »

De son coté, la coordinatrice de la section genre de la Monuc à l’Est de la RDC, Asseta Ouedraogo, a mis l’accent sur la lutte contre ce fléau qui déchire la société. Selon elle les autorités, à tous les niveaux, doivent multiplier des efforts pour bannir ce phénomène : « Ça a été une occasion de partager nos joies, nos peines, nos espoirs. Et, en même temps, encourager ces dernières [femmes]. On n’en dira jamais assez par rapport aux violences faites aux femmes. Le thème de cette année c’est « hommes et femmes, unis dans la lutte contre les violences faites aux femmes ». Et des efforts sont faits, si nous prenons le cas de la loi. La loi est un grand pas. Mais lorsqu’elle n’est pas appliquée, elle ne peut pas apporter de transformations positives en faveur de la femme. »

A Goma, les manifestations officielles débutent ce dimanche par un défilé.

Les femmes à l’honneur à travers le pays

Les femmes de Bunia ont tenu une conférence débat en vue de sensibiliser toutes les femmes à s’impliquer dans la lutte contre les violences faites aux femmes, le VIH/Sida et la prostitution, surtout des mineures. Une conférence organisée par le bureau du Genre, Famille et Enfant de l’Ituri, en collaboration avec la Monuc.

Uvira , dans le Sud Kivu, a aussi célébré la femme. Plus de 300 corporations féminines ont répondu activement au défilé organisé à l’occasion de cette journée. Un défilé de plus de 6 heures devant la tribune de l’administration du territoire d’Uvira, en présence des députés nationaux et provinciaux, ainsi que des responsables de la mission onusienne.

A Kikwit , deux évènements ont marqué cette journée de la femme. D’abord un grand défilé de femmes en uniformes devant la tribune du camp Singa, qui a coïncidé avec une autre marche de soutien du parti lumumbiste unifié, Palu, au président de la République et au premier ministre pour la fin de la guerre à l’Est du pays.

Au Bandundu , près de 30 femmes venues de différentes couches de la population ont participé à une course organisée par le ministère provincial du Genre, Famille et Enfant.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner