Kinshasa : les solutions américaines à la crise financière mondiale

USAID

USAID

Les solutions américaines à la crise financière mondiale étaient au centre d’un point de presse jeudi dernier à l’ambassade des Etats-Unis à Kinshasa. A en croire le directeur de l’agence américaine de développement USAID, Steven Hayline, et la conseillère économique à l’ambassade des Etats-Unis, Elisabeth Jafee, pour sortir de la crise, tous les Etats, même en développement, doivent éviter le protectionnisme, rapporte radiookapi.net

La crise actuelle appelle des solutions au niveau mondial. Dans les efforts de redresser leurs économies, les Etats devraient mettre en place des politiques économiques qui favorisent le libre échange, et non se tourner vers des solutions uniquement nationales pour relancer leurs seules économies. C’est la mesure phare que propose le gouvernement américain, selon ces conférenciers.

Dans ce sens, les gouvernements et les banques centrales des Etats devraient travailler à stabiliser et à renforcer leurs systèmes financiers. La RDC doit, elle aussi, participer au dialogue sur la reforme du système financier mondial dans le cadre multilatéral et bilatéral, assurent ces experts américains. Par contre, alors que les mêmes institutions de Breton Wood appellent les pays riches à augmenter leurs aides au développement, l’aide américaine en RDC devrait rester stable, ont-ils fait savoir.

En ce qui concerne le poids de la dette extérieure, de plus de 11 milliards de dollars, qui asphyxie l’économie nationale, les américains espèrent que le gouvernement et le fond monétaire international, dont une délégation est dans le pays, vont trouver un accord dans les prochaines jours.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner