Kisangani : conditions sanitaires et humanitaires difficiles pour les déplacés de Dakwa et Dingila

La diarrhée et les maladies respiratoires font rage parmi les déplacés des localités de Dakwa et de Dingila qui ont fui leurs villages la semaine dernière pour se mettre à l’abri des exactions des combattants rebelles de la LRA. Selon le médecin chef de zone de Dingila, ces populations sont abandonnées à elles-mêmes au point que leurs conditions sanitaires et humanitaires sont des plus difficiles, rapporte radiookapi.net

Ils sont plusieurs centaines, selon la source, venus de Banda, de Boeli et de Sangumu. Tous ont fui les atrocités de la rébellion ougandaise de la LRA. La Docteur Dominique Amisi, médecin chef de zone de Dingila, lance un SOS pour une intervention urgente de ces déplacés. D’après lui, ils n’ont pas d’eau potable, par manque de prise en charge. Et les risques sont grands pour l’apparition d’autres épidémies, notamment la dysenterie et la fièvre typhoïde.

« C’est vraiment un cri d’alarme que nous lançons au gouvernement provincial et même au niveau le plus haut. La population vit en détresse. Côté sanitaire, els médicaments font défaut, que ce soit à Dingila ou à Dakwa. Les gens se retrouvent dans des conditions très difficiles », signale le Docteur Amisi, avant d’inviter avec insistance le gouvernement provincial afin qu’il dépêche une équipe pour une intervention à titre humanitaire. Sinon, prévient-il, ce sera trop tard.

De son côté, concernant la situation humanitaire, le chef de poste de Dingila affirme lui aussi avoir saisi les autorités du district. En attendant leur réaction, ajoute-t-il, il se limite au recensement et au regroupement des déplacés dans des sites.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner