UDPS : les militants souhaitent participer aux prochaines élections

Les travaux du 1er congrès national de l’Union pour la démocratie et le progrès social, UDPS, ont démarré jeudi, dans une résidence privée de la commune de Lemba. Près d’un millier de militants du parti d’Etienne Tshisekedi souhaitent impliquer leur formation politique à participer aux prochaines élections, en vue d’exercer le pouvoir. Entre-temps, un groupe de leaders de l’UDPS, dont le porte-parole est Ali Risasi, ne reconnaissent pas ces travaux, rapporte radiookapi.net

Les congressistes de l’UDPS ont tenu leurs travaux sous des manguiers, au quartier Salongo, dans la commune de Lemba. Ils sont venus de plusieurs provinces de la RDC, ainsi que de pays étrangers tels que l’Italie, le Canada ou la Belgique.

Selon Me Jean Joseph Mukendi, chargé de communication au comité organisateur du congrès, l’objectif est la refondation de l’UDPS, afin de l’adapter aux réalités du moment : « Ce 1er congrès de l’UDPS n’est pas un congrès électif mais un congrès de la refondation. [Il s’agit] de nous doter de textes légaux, de statuts, qui soient adaptés aux circonstances. Nous voulons rappeler que les statuts actuellement en vigueur ont été rédigés depuis 1985. Ils ont donc fait leur temps. »

La plupart des délégués tiennent à ce que l’UDPS participe aux prochaines élections. Pour Jean de Dieu Makaya, président de l’UDPS Matadi, le but d’un parti politique est de gouverner : « Nous avons pensé faire ce congrès pour amener les gens aux élections, et que nous ayons le pouvoir pour donner notre projet de société et que le peuple congolais se retrouve. »

Pour les organisateurs du congrès, les dissensions internes au sein de l’UDPS ne sont que l’expression de la démocratie. Pour Me Mukendi, tous ces courants se réclament « Tshisekedistes ».

Valentin Mubake : « ce qui se fait n’a rien à avoir ni avec Tshisekedi, ni avec l’UDPS »

Le président du comité national de l’UDPS a ainsi réagi aux travaux en cours à Lemba. Valentin Mubake affirme que le président Tshisekedi a, dans une décision, dissout le comité organisateur de ce congrès.

Valentin Mubake, président du comité national de l’UDPS, explique : « Le président nationale de l’UDPS – jusqu’à preuve du contraire, monsieur Etienne Tshisekedi – avait pris une décision par laquelle il avait dissout le comité d’organisation qui était chargé de préparer le congrès. Et, dans cette décision, il avait, dans un article, promit une nouvelle commission préparatoire d’un autre congrès prévu pour le second semestre 2009. Donc, ce qui se fait, n’a rien à avoir, ni avec Tshisekedi, ni avec l’UDPS. »

Pour Valentin Mubake, ceux qui ne sont plus en accord avec Etienne Tshisekedi ont le droit de ne plus le reconnaître comme président.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner