Bukavu : le journaliste est en quête de sa liberté d'expression

Serge Maheshe et Didace Namujimbo, journaliste de radio Okapi assassinés à Bukavu

Serge Maheshe et Didace Namujimbo, journaliste de radio Okapi assassinés à Bukavu

Au Sud-Kivu, la journée internationale de la presse a été célébrée samedi 2 mai. A l’occasion, une conférence a été animée dans la salle Concordia de l’Archevêché de Bukavu à l’intention des journalistes des différentes maisons de presse de la ville. Cette rencontre a été organisée par l’Union nationale de la presse du Congo, section du sud Kivu, et appuyée par la Monuc/PIO Bukavu, rapporte radiookapi.net

Les journalistes des différentes maisons de presse de la ville se sont réunis à cette occasion en vue d’échanger. Pour eux, le journaliste du Sud-Kivu est encore confronté à plusieurs difficultés professionnelles.

Pour Noël Bashige, représentant du président de l’UNPC/Sud Kivu, le 1er problème est l’accès aux sources d’information : « Il y a d’abord le problème de suffisance des moyens pour accéder à toutes les sources d’information et quelques contraintes aussi, que nous sommes d’ailleurs entrain de dénoncer et qui sont contraires à l’exercice de notre profession. Il y a des gardes fous, oit c’est le pouvoir, soit c’est la ligne éditoriales, qui ne no9us permettent pas de nous épanouir. Le journaliste du Sud Kivu est en quête de sa liberté d’expression. »

Cette rencontre a coïncidé avec le lancement par l’Association des femmes des médias, AFM, de la campagne « tous pour la promotion du genre dans le Sud-Kivu ».

Pour Jolly Kamuntu de l’AFM/Sud Kivu explique, les femmes sont très minoritaires dans les maisons de presse et n’occupent pas des postes de responsabilité : « il y a un petit nombre de femmes dans les maisons de presse. Et ce petit nombre n’occupe pas de poste de responsabilité, bien qu’il y ait des femmes qui le méritent. Il ne suffit pas de dire que la femme n’est pas compétente, il faut lui donner des opportunités pour se perfectionner, se former. Et à celles qui se sont déjà perfectionnées, que les responsables des médias leur reconnaissent ces compétences et leur donne des postes de responsabilité. »

Une autre conférence débat a été organisée à cette même occasion par l’alliance française de Bukavu autour du thème « la liberté de la presse à l’épreuve de la démocratie récente en RDC ».

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner