Kivu : le nombre de déplacés s’accroît, les FDLR à la base du déferlement

Déplacés de guerre à Ngungu/Nord Kivu

Déplacés de guerre à Ngungu/Nord Kivu

Selon le Haut commissariat pour les réfugiés, HCR, on compte actuellement 1 million 8 cent mille personnes déplacées dans les deux Kivu. Le HCR est en train d’étudier la nature des exactions subies par ces populations déplacées pour déterminer leurs besoins en terme de protection et autres besoins primaires. Mais d’ores et déjà, cette agence onusienne indique que ces besoins sont immenses, rapporte radiookapi.net

D’après le représentant adjoint du HCR en RDC en charge de la protection, les raisons de ces déplacements massifs des populations sont liées essentiellement aux exactions des FDLR dans la région. Mohamed Touré ajoute : «Bien entendu, ces déplacements sont dus aussi aux attaques des Forces armées congolaises (…) dans le cadre des opérations de Kimia 2. Vous le savez, nous sommes assez représentés dans le Sud Kivu. Au moment où je vous parle, nous avons constaté un déplacement massif des populations dans la plaine de la Ruzizi. Le HCR a déjà procédé à l’enregistrement d’à peu près 20 000 personnes dans l’axe Ruberizi-Kamanyola, à côté de la frontière rwandaise. Ce sont des préliminaires qui vont nous permettre de connaître exactement les besoins de ces personnes-là qui, dans la majorité, ont trouvé refuge dans des familles d’accueil. Mais tout ce qui est infrastructures sociales, c’est-à-dire les hôpitaux, les écoles, les centres de santé dans la région. Donc les besoins sont immenses. Les opérations Kimia 2, les exactions des FDLR , ont quand même un impact négatif sur le rapatriement des populations qui sont dans les pays limitrophes, notamment la Tanzanie

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner