Shabunda : violences sexuelles et déplacés, la population adresse un mémo à Alan Doss

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

En visite mercredi dans le territoire le plus enclavé du Sud-Kivu, Shabunda, Alan Doss a reçu un mémorandum sur les violences sexuelles et la situation des déplacés. Dans ce mémo, la population souhaite voir une solution rapide à ces deux préoccupations majeures. Pour le chef de la Monuc, la solution réside dans l’application sans faille du plan de stabilisation de l’Est de la RDC, rapporte radiookapi.net

Alan Doss et le gouverneur de province du Sud Kivu ont fait un tour d’horizon de la situation sécuritaire en province. Ils ont étendu leur entretien sur la stabilisation de toute la partie Est de la République démocratique du Congo, passage obligée pour une solution au problème des violences sexuelles et des déplacés.

Concernant des milliers de déplacés internes toujours massés à Shabunda Centre, le représentant de Ocha a expliqué au chef de la Monuc que ces personnes hésitent encore à rentrer dans leurs villages. Elles attendent que les FARDC, à travers Kimia II, puissent stabiliser les zones jadis occupées par les FDLR et qui sont toujours exposées aux attaques sporadiques de ces derniers.
En plus, précise encore le représentant de Ocha à Shabunda, les FARDC vivent sur le dos de la population civile, suite au retard de ravitaillement des troupes engagées dans les opérations de traque des combattants hutus rwandais.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner