Walikale : attaques des FDLR à Waloa Loanda, 7 morts et 3 villages incendiés

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

Les habitants d'un village fuyant les FDLR

Des attaques ont été simultanément menées par les éléments FDLR dans quatre villages de groupement Waloa Loanda, dans le territoire de Walikale au Sud-ouest de Goma. Le bilan fait état de 4 FDLR et 3 civils tués. Les autorités territoriales confirment l’information et indiquent qu’une équipe est déjà dépêchée sur place pour évaluer l’ampleur des dégâts, rapporte radiookapi.net

L’attaque est survenue dans la nuit du 15 au 16 septembre. Les FDLR, pris en étau dans plusieurs positions par les Maï Maï Kifwafwa, ont surgi et attaqué la localité de Busuringi, affirment les autorités de Walikale. Sur place à Busuringi, des combats ont opposé pendant quelques heures une position des Maï Maï et les FDLR. Le bilan fait état de 7 morts dont 3 civils et 4 FDLR, précisent les autorités. La même source indique que les Maï Maï débordés, n’ont pas pu résister et ont décroché. Les FDLR ont alors dévié les différentes positions des Maï Maï dans ce secteur. Ils sont livrés au pillage avant d’incendier les villages environnants de Malembe, Kando et Muhira.

Le commandant des opérations Kimia II au Nord Kivu, confirme cette attaque. Le commandant Bobo précise qu’il s’agit d’un groupe dissident Maï Maï Kifwafwa allié aux FDLR, qui a pillé la localité de Kando, village du chef Ma !i Maï Kifwafwa dénommé colonel Delphin. Ce dernier est allié des FARDC. Le commandant des opérations indique qu’après leur forfait, les assaillants se sont retirés dans la forêt de Ntoto, à une centaine de kilomètres de Kando.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner