Walungu : encore une attaque FDLR, un prêtre et un séminariste enlevés

Bagarre entre FDLR dans un village au Kivu

Bagarre entre FDLR dans un village au Kivu

Un groupe d’hommes armés identifiés comme des FDLR par la 10e région militaire, a attaqué la paroisse catholique de Ciherano dans la nuit de vendredi à samedi. Les assaillants ont brûlé la maison résidentielle des prêtres et un véhicule de la paroisse. Deux personnes, à savoir un prêtre et un séminariste ont été emportées vers une destination inconnue. Les ravisseurs demandent une rançon de 5 000 USD, rapporte radiookapi.net

L’Union des prêtres locaux (Uprelo), les associations des droits de l’homme de Bukavu ainsi les mwami de Ngweshe qualifient cette attaque de sabotage contre un lieu sacré. Tous disent ignorer l’authenticité des assaillants, mais s’accordent à dire qu’il s’agit d’un groupe d’hommes en uniforme.
Du côté de la 10e région militaire, on attribue ces actes aux combattants hutus rwandais FDLR. Selon le chargé de renseignements à la 10e région militaire, les assaillants seraient venus de Burigni, à une vingtaine de kilomètres de Ciherano. Le mwami Ndataye de Ngweshe déplore cette énième attaque au moment où l’espoir d’une paix durable pointe à l’horizon, à travers les opérations Kimia II : « Cette attaque des personnes sacrées, des lieux sacrés, est une véritable profanation. Elle indique réellement que l’insécurité n’est pas terminée. Et nous espérons que les autorités tant militaires que de la sécurité publique vont faire leur devoir et essayer de nous ramener réellement la paix dans notre région.»rnUne forte délégation de l’archidiocèse de Bukavu s’est rendue sur le lieu pour faire le constat.
Attaques FDLR et espoir de paix rnEn mois de juillet dernier, les mêmes FDLR ont mené des attaques dans la même région de Walungu, coupant ainsi le pont Lubimbi, qui relie la localité de Kishadu dans le territoire de Kabare à celle de Nzibira à Walungu, selon des témoins contactés sur place par radoiookapi.net. Ces rebelles hutus rwandais basés à Kishadu auraient, selon les mêmes sources, détruit ce pont par un tir de roquette et brûlé aussi deux maisons non loin de là. Et ce, avant de retourner dans leur base de Kishadu.
De son côté, le commandant des opérations Kimia II dans le territoire de Walungu avait rejeté cette information. Il affirmait contrôler la localité. Malgré ces attaques, tout espoir de paix n’est pas perdu à Walungu. Et pas plus tard qu’en juin dernier, le commandant des opérations Kimia s’était montré optimiste. Pour lui, Ces opérations visent à traquer les combattants Hutus rwandais. Le colonel Delphin a publié à cette occasion un communiqué officiel dans lequel il a annoncé le contrôle par les FARDC contrôlaient 9 localités jadis occupées par les FDLR dans les territoires de Shabunda, Kabare et Walungu. L’attaque du couvent des prêtres à Ciherano la nuit dernière montre que les FARDC doivent encore sécuriser les populations de cette partie du pays qui aspirent, elles aussi, à vivre en paix.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner