RDC : la Grande Bretagne donne 70 millions $ US à la police congolaise

Policiers congolais

Policiers congolais

L’ambassadeur britannique en RDC, Nick Kay, a annoncé lundi, l’octroi par son pays d’un don de 40 millions des livres sterling, (l’équivalent de 70 millions $ US) pour appuyer la réforme de la police congolaise. Nick Kay a fait cette annonce à l’occasion de la 4ème réunion du comité de suivi de la réforme de la police, rapporte radiookapi.net

C’est un financement qui sera échelonné sur cinq ans. Il devra contribuer, selon Nick Kay, à l’amélioration des conditions de vie des policiers congolais. « Ce sera pour soutenir toute la police nationale, pour mettre en place une police de la communauté, une police de proximité pour la population », a déclaré en substance le diplomate britannique. Le ministre congolais de l’Intérieur et de la sécurité, Célestin Mbuyu, a salué le geste posé par la Grande Bretagne. D’après lui, la reforme est lancée mais il faut encore un grand appui des partenaires traditionnels de la RDC pour mener à bien ce projet. Sur le plan technique, a souligné le ministre Mbuyu, des projets et des lois peuvent être élaborés sans pour autant que les moyens de financement conséquents ne suivent. C’est pourquoi, a-t-il laissé entendre, la RDC attend que ses partenaires traditionnels l’accompagnent dans la réalisation de ces différents projets. Il faut environ environ 300 millions $ US pour que la RDC soit dotée d’une police qui sécurise les personnes et leurs biens, a précisé Célestin Mbuyu.
Les participants à la 4e réunion du comité de suivi de la réforme de la police congolaise se sont penchés aussi sur l’examen de l’avant-projet du code d’éthique et de déontologie du policier congolais.

Réforme multisectorielle

La réforme de la police vise à lui doter de moyens adéquats pour pouvoir restaurer l’autorité de l’Etat dans tous les domaines qui sont de son ressort. Cette réforme vise en priorité la formation des policiers, recrutés en grand nombre ces dernières années. Pour ce faire, il faut commencer par connaitre le nombre exact des policiers sur toute l’étendue du territoire congolais et leurs compétences. A ce sujet, l’Inspection générale de la Police a lancé, le lundi 19 octobre, l’opération d’identification pour la maîtrise des effectifs de la police à partir de Kinshasa. Le général Patrick Sabiti, chargé de la sensibilisation et du recensement biométrique dans ce corps, a indiqué à radiookapi.net, que cette opération constitue une étape dans le processus de la réforme de la Police nationale. En plus d’une gestion efficiente des ressources humaines et logistiques en amont, cette opération aura des retombées positives sur les policiers eux-mêmes. A court terme, chacun des éléments de la Police disposera d’un dossier administratif fidèlement reconstitué, d’une nouvelle carte de service infalsifiable ainsi que d’un nouveau numéro matricule. A moyen terme, l’opération devra déboucher, selon le ministère de l’Intérieur et Sécurité, sur l’amélioration des conditions sociales du policier congolais. Celui-ci pourra ainsi bénéficier d’un salaire décent qui valorise sa profession ainsi que des droits et avantages attachés à cette fonction, et jouir d’un statut autonome lui assurant une gestion saine de sa carrière.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner