Alain Le Roy : « La présence de la Monuc est encore importante à Dungu »

Alain Le Roy, SG adjoint de l'Onu au Maintien de la paix

Alain Le Roy, SG adjoint de l'Onu au Maintien de la paix

La présence de la Monuc est encore importante à Dungu, territoire situé à 780 kilomètres au nord-est de Kisangani, en Province Orientale. C’est ce qu’a déclaré samedi dans ce territoire, le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix, Alain Le Roy. Selon le diplomate onusien, cette présence est nécessaire pour appuyer les Forces armées de la RDC (Fardc) dans la lutte contre les rebelles ougandais de la Lord’s resistance army (Lra) et soutenir les humanitaires dans l’assistance aux populations déplacées, rapporte radiookapi.net

Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des opérations de maintien de la paix s’exprimait ainsi au cours de sa visite d’évaluation sécuritaire dans le territoire de Dungu. Un territoire en proie à l’insécurité causée par les rebelles ougandais de la Lra.
Selon Alain Le Roy, les Fardc appuyées par la Monuc ont accompli un travail appréciable pour réduire la menace des rebelles de la LRA dans cette partie de la Province Orientale. Il a fait cette déclaration après avoir rencontré plusieurs personnalités civiles et militaires de la Monuc/Dungu, des FARDC, des agences du système des Nations unies, des humanitaires et de la société civile locale. Cependant, il a indiqué qu’il reste encore un problème de sécurité. D’après lui, ses interlocuteurs ont reconnu qu’il existe encore des poches d’insécurité de la LRA. Le banditisme empêche également le retour total de la paix dans la Province Orientale car les exactions contre les populations civiles se poursuivent dans certaines localités des districts du Bas Uélé et du Haut Uélé.
Alain Le Roy séjourne en RDC depuis jeudi. Le but de sa mission consiste à évaluer l’avancement du processus de paix en Republique Démocratique du Congo. Vendredi, il a rencontré le Premier ministre Adolphe Muzitu. A l’issue de cette séance de travail, il a félicité les autorités congolaises pour les avancées réalisées pour le retour de la paix dans l’Est du pays. Alain Le Roy a également promis de faire un plaidoyer en faveur de la RDC auprès de l’Onu. Depuis sa dernière visite dans le pays, il y a un an, dans l’Est il y avait une crise importante, a-t-il indiqué. Mais aujourd’hui, la situation s’est considérablement améliorée, selon lui. Alain Le Roy a aussi félicité les autorités congolaises pour le réchauffement des liens avec le Rwanda, l’Ouganda et surtout pour ce qu’il a qualifié de progrès dans les différents domaines de la vie. Il a annoncé que les progrès effectués vont conduire à revoir la configuration de la Mission des Nations unies en RDC, sans doute, envisager sa réduction. Ceci, pour la concentrer sur des tâches très importantes, a-t-il poursuivi. “Cette reconfiguration de la Monuc se fera bien entendu en concertation avec les autorités congolaises”, a-t-il précisé.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner