Fizi : nouveaux affrontements entre FARDC et Maï Maï Yakutumba, 1 mort, 2 blessés

Militaires FARDC au front

Militaires FARDC au front

Des affrontements ont encore opposé dimanche la 12e brigade des FARDC et les ex Maï Maï de Yakutumba, dans les localités Kabondozi et Kabumbe, sur le littoral entre Uvira et Mboko à Fizi. Cette situation coïncide avec le transfert du général Dunia de Baraka à Bukavu sur ordre de l’état-major général des FARDC, selon des sources militaires, rapporte radiookapi.net

Selon la 12e brigade des FARDC, les Maï Maï ont lancé une attaque surprise ce lundi matin une position des FARDC à Mboko. C’était lors d’une escale du général Dunia à Swuma, en partance pour Bukavu. Les FARDC affirment avoir repoussé les assaillants vers les collines surplombant les localités de Kabondozi et de Kabumbe. Des sources locales rapportent qu’un centre de santé de Kabondozi a été pillé. Les FARDC reconnaissent que deux de leurs éléments ont été blessés lors de cette attaque. Un autre a été tué par les éclats d’un obus tiré par lui-même. Le bilan dans le camp des Maï Maï n’est pas connu.

3e affrontement en une semaine

Le chef Yakutumba est injoignable depuis les dernières attaques de la presqu’île de Wari. Le porte-parole des opérations Kimia 2 au Sud Kivu a indiqué que le général Dunia s’est rendu à Swima pour assister à un deuil familial, en provenance de Baraka. La situation serait revenue calme, selon des sources concordantes contactées sur place à Baraka. C’est pour la 3e fois que les affrontements entre les FARDC et l’ex-mouvement Mai-Mai Yakutumba sont enregistrés depuis le début du mois de novembre. La dernière fois, c’était vendredi passé. Dans une coalition avec un autre groupe de Mai-Mai, appelé « Fujo », le groupe Yakutumba avait amorcé une attaque contre les positions de la 12e brigade de l’armée loyaliste déplayée au village de Some, dans la presqu’île d’Ubwari, en territoire de Fizi. Yakutumba avait indiqué avoir pris le contrôle de ce village, allégation qui avait été rejettée par le porte-parole des opérations Kimia 2. Avant ces combats, d’autres avaient déjà opposé les deux parties le 2 novembre, cette fois-là à Baraka. Plusieurs sources avaient attribué ces affrontements à des bavures militaires de quelques éléments Mai-Mai du groupe Yakutumba déjà engagés dans le processus d’intégartion. Et la société civile locale avait exprimé son désarroi d’autant que ces combats avaient paralysé toute la cité de Baraka. Enervé par cette tournure, le chef du groupe Yakutumba annonça son retrait du processus d’intégration de ses hommes dans les FARDC. Et 24 heures après ces affrontements, le bilan officiel sera rendu public. Il faisait état de sept morts, cinq dans les rangs des Mai-Mai Yakutumba, deux du côté FARDC, ainsi que de plusieurs blessés.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner