Kinshasa : Oswald Wanzalugendo, cadre de la CEI, en grève de la faim depuis 10 jours

Oswald Wanzalugendo, Conseiller financier à la CEI

Oswald Wanzalugendo, Conseiller financier à la CEI

Une grande première, dirait-on, dans la société congolaise. M. Oswald Wanzalugendo, conseiller financier à la Commission électorale indépendante, CEI/Kinshasa, observe une grève de la faim depuis dix jours. Admis aux soins depuis dimanche à l’hôpital du centre Nganda, il a expliqué lundi à radiookapi.net que son action vise à protester contre le non paiement des salaires dont lui et ses collègues de la CEI sont victimes depuis neuf mois.

« Je suis resté aux Etats-Unis d’Amérique pendant 16 ans et je n’étais pas chômeur. Je travaillais et je gagnais bien ma vie, vérifiez les informations. Mais, c’est par amour pour mon pays que je suis revenu. Après un temps, je constate qu’on ne me paye pas et ça fait neuf mois. Je réclame mon salaire, j’ai trouvé que c’est mieux que je puisse faire ma grève de faim et cela, chez moi. Ça n’existe pas au Congo, c’est vrai, mais ça existe ailleurs, ça existe en Europe, ça existe aux Etats-Unis », a raconté Oswald Wanzalugendo, dans un flot des regrets.

« C’est un patient évanoui et très affaibli que l’on a amené à notre centre dimanche matin », ont confié à radiookapi.net les sources hospitalières. Selon elles, Oswald Wanzalugendo s’est évanoui au neuvième jour de sa grève de la faim décrétée depuis le 16 janvier dernier. Lundi soir, il commençait à reprendre ses forces lorsque le reporter de radiookapi.net l’a rencontré. S’exprimant avec peine, il a affirmé que ce n’était pas pour se donner la mort qu’il a décrété cette grève de la faim, mais seulement pour se faire entendre.

Avant d’entamer sa grève de la faim, le conseiller financier de la CEI avait adressé un mémorandum au Premier ministre avec copie aux ministres des Finances et du Budget, aux présidents du Sénat et de l’Assemblée nationale, affirme-t-il. Dans ce document, il sollicitait que le gouvernement mette à la disposition de la CEI des fonds nécessaires pour que cette dernière paie les arriérés de salaires de ses cadres et agents. Et selon le “greviste”, la CEI ne recevrait même plus des fonds de fonctionnement. Une situation inquiétante, souligne-t-il, même pour la suite du processus électoral en RDC.

Oswald Wanzalugendo obtiendra-t-il gain de cause? Difficile de le dire pour l’instant. Toutefois, son médecin lui a recommandé de reprendre à manger pour éviter le pire.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner