Bassins forestiers du monde: la société civile du Burundi donne de la voix à Brazzaville


Forêt équatoriale

Les experts poursuivent, à Brazzaville en République du Congo, leurs travaux préparatoires du sommet sur les bassins de Borneo-Mekong, Amazonie et Congo. Un des représentants de la société civile burundaise a appelé, lundi 30 mai, les Nations unies à doter les sociétés civiles des pays des trois massifs forestiers d’un plan de réduction des émissions à effet de serre du à la déforestation (REDD).

Le Burundi est représenté à ces travaux aussi bien au niveau gouvernemental que de la société civile.

Albert Mbonerane, l’un des participants de la société civile burundaise a souligné que la société civile de son pays est intéressée par le marché du carbone, et que de ce fait, elle sollicite d’accéder aussi aux financements des bailleurs des fonds internationaux dans le cadre de la lutte pour la protection de ces trois poumons verts du monde.

Et comme ces financements passent nécessairement par les gouvernements, la société civile burundaise souhaite que les capacités gouvernementales soient renforcées.

Il s’agit, selon elle, de les aider à comprendre l’importance de la participation des sociétés civiles, afin que celles-ci accèdent aux financements.

L’expert burundais de la société civile à Brazzaville a expliqué:

«C’est un déficit que nous constatons au Burundi, mais nous pensons qu’avec cette ouverture, on pourra arriver à comprendre l’importance des tels projets. Nous faisons tout pour que les Burundais comprennent que notre avenir dépend de la manière dont nous allons protéger l’environnement. C’est pourquoi nous demandons à la population de respecter le droit de la nature.»

Ces travaux on été officiellement ouverts, dimanche 29 mai dans la capitale congolaise.

Les différents gouvernements ainsi que les sociétés civiles des pays de bassins de Borneo-Mekong, Amazonie et Congo y prennent.

Lire aussi:

Brazzaville: les chefs d’Etat se penchent sur les stratégies de préservation de trois poumons forestiers de la planète

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner