Rutshuru : justice militaire, des condamnations à mort et à perpétuité

La cour opérationnelle militaire a prononcé jeudi son deuxième verdict à Rutshuru où elle siège en chambre foraine depuis deux semaines. Il y a eu des condamnations à mort et a perpétuité . L’assistance et les organisations locales de défense de droits de l’homme venues nombreuse à ce procès, se félicitent de cette décision de la cour et pensent que d’autres militaires dont les enquêtes sont en cours, subiront aussi la rigueur de la loi, rapporte radiookapi.net

Trois militaires FARDC viennent d’écoper de lourdes peines. Le major Bitingingwa, poursuivi pour crime de guerre par meurtre et dont la cour a requis la peine de servitude à perpétuité. L’adjudant Lydia est condamné à mort pour avoir assassiné l’un de ses collègues dans le parc national des Virunga. Enfin, le premier sergent major Mbembe Alonga écope de 20 ans de prise et doit payer, d’après la cour, 100 000 FC d’amende.
Quant au dossier qui oppose le caporal Alezo au ministère public, la cour s’est déclarée incompétente, car le médecin consultant a déclaré que ce militaire était encore mineur. Ce militaire poursuivi pour crime de guerre par viol, a été transféré à Goma pour être entendu devant un juge d’enfants. Le responsable de la cour précise que sa juridiction devra se rendre à Kanyabayonga, à environ 80 kilomètres au nord de Rutshuru dans les jours qui suivent où d’autres militaires FARDC doivent comparaître pour les mêmes infractions.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner