Bas-congo : 5000 refoulés d'Angola arrivent à Boma

Zones des expulsés congolais de l'Angola

Zones des expulsés congolais de l'Angola

Plus de 5000 Congolais vivant en Angola sont arrivés dimanche dans la ville de Boma à plus de 200 kilomètres de Matadi dans la province du Bas-congo, ont indiqué plusieurs sources contactées sur place. Ces compatriotes ont quitté volontairement la cité de Soyo en Angola pour fuir ce qu’ils appellent la chasse à l’homme dont sont victimes les Congolais en Angola, rapporte radiookapi.net

Selon les témoignages recueillis, beaucoup des Congolais sont morts ou grièvement blessés pendant cette opération de refoulement. Cela, suite aux agressions dont ils subissent de la part des soldats Angolais. Ils demandent aux autorités congolaises d’intervenir car la situation n’est pas bonne pour ceux qui sont restés sur place et qui cherchent à regagner volontairement le pays. Un refoulé d’Angola explique : «/em/ Ça ne va pas sur place. Ils s’en prennent à nous les congolais. Il y a des blessés graves, des morts tués par machette, par des armes. Dès qu’ils vous voient avec un colis sur la tête, ils vous frappent, il y a eu des morts comme je viens de vous le dire. Au moment où je vous parle je suis blessé au pied. C’est tous les congolais qui vivent là-bas qui veulent sortir. Et en plus, c’est toutes les unités angolaises qui nous pourchassent, la police, les services d’immigration, même les percepteurs de taxe sans oublier la population, elle aussi investie nos maisons, détruit l’entrée et emporte nos biens et commence à vous tabasser./em/ ».
Rappelons qu’il y a quelques jours, certains refoulés de l’Angola ont manifesté leur ras-le-bol face aux conditions dans lesquelles ils sont expulsés. A cette occasion des coups de feux ont été tirés dans la cité de Moanda à plus de 200 kilomètres à l’ouest de Matadi, par des soldats angolais.
Suite à cette situation, l’OIM (organisation internationale de migration) a indiqué qu’elle est préoccupée par cette situation. Elle a indiqué qu’une concertation avec le gouvernement congolais est en cours question de mettre sur pieds de mécanismes d’assistance aux refoulés. L’OIM a reconnu les violations de droits de l’homme suite à ces expulsions.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner