La poliomyélite sévit à Kikwit, 55 cas dont 19 décès depuis novembre


La ville de Kikwit marquée en rouge

Le nombre de cas de poliomyélite est en augmentation dans la province du Bandundu. Depuis le début du mois de novembre 2010, cinquante-cinq cas dont dix-neuf décès, des adultes pour la plupart,  ont été enregistrés pour la seule ville de Kikwit. Selon le médecin chef de district sanitaire de Kikwit, cette augmentation s’explique par l’absence de prise en charge des malades et par une riposte qui n’est pas encore clairement structurée.

Des difficultés d’ordre logistique sont à la base de cet état de fait. Le Docteur Anicet Kipasa évoque notamment le problème lié au transport. Il affirme que depuis plusieurs décennies le district sanitaire de Kikwit n’est pas doté d’un véhicule.

« Lorsque les véhicules des autres partenaires sont utilisés, le  carburant fait souvent défaut. Il est donc difficile de déplacer des équipes [médicales] dans les différents sites de contrôle de cette épidémie », poursuit-il.

Il lance un SOS aux autorités sanitaires nationales, à l’OMS et à l’Unicef pour organiser la riposte contre la poliomyélite.

Une équipe composée du ministre de la Santé, des membres de la quatrième direction du ministère de la Santé qui s’occupe des épidémies, de l’Inspection provinciale de la santé de Bandundu et du représentant résident en RDC de l’OMS, de l’Unicef et de l’USAID est attendue à Kikwit dans les prochains jours.

Elle viendra se rendre compte de l’ampleur de cette épidémie avant d’envisager une intervention.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner