Likasi: le délestage de l’électricité empêche la Gécamines de bien fonctionner

Une vue des installations de la Gécamine. Reuters/Ph. David LewisUne vue des installations de la Gécamine. Reuters/Ph. David Lewis

Une vue des installations de la Gécamine. Reuters/Ph. David Lewis

La Gécamines éprouve d’énormes difficultés de fonctionnement, depuis le début de la semaine, à cause de la perturbation de la fourniture de l’électricité dans la ville de Likasi (Katanga). Selon des sources, aucune ligne de fourniture n’est épargnée.

Le délestage concerne à la fois les lignes haute et basse tension. Les ménages dans différentes communes sont soumis à un délestage qui va de 5 heures du matin à 22 heures, et cela chaque jour.

Conséquence : les activités tributaires du courant électrique tournent au ralenti.

Les cybercafés et les maisons des bureautiques, les radios et télévisions, les chambres froides, les grandes entreprises comme la Gécamines et la Société nationale de chemins de fer du Congo (SNCC) fonctionnement difficilement.

A la Société nationale d’électricité (SNEL), le chef de division chargé de la protection de la ligne haute tension, l’ingénieur Fundi Isa indique que cette situation est due à une panne du convertisseur sur la ligne Inga-Kolwezi et de l’étiage de la rivière Lualaba qui alimente les centrales de Nzilo  et Nseke.

Et tous ces déficits, soutient la SNEL, ont un impact négatif sur son exploitation. Pour contourner ce délestage, les opérateurs économiques et certaines usines utilisent des groupes électrogènes.

Des sources renseignent que la plus grande chambre froide de Likasi utilise 120 litres de mazout par jour pour alimenter ses groupes électrogènes. Elle dépense la somme de cent nonante deux mille francs (210 dollars américains), en raison de mille six cents francs le littre.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner