Sud-Kivu : les jeunes de Shabunda dénoncent l'empoisonnement des poissons par les pêcheurs

Des poissons de la pêche artisanale au mois de mai 2013, au bord de l’océan Atlantique à Moanda en République Démocratique du Congo. ©Don John Bompengo

Le président de l’Association des jeunes de Shabunda a dénoncé jeudi 4 juin à Beigala l’utilisation par des pêcheurs de feuilles toxiques appelés localement « Kamata » pour attraper le poisson, depuis une semaine, dans cinq rivières de ce groupement de la province du Sud-Kivu. Ils affirment que ces feuilles sont nocives pour la faune et la flore des rivières.

Pendant la pêche, les paysans froissent les feuilles « Kamata » et les jettent dans la rivière pour tuer les poissons puis les recueillir.
Or, selon les experts en environnement, ces feuilles sont extrêmement toxiques. Elles tuent tous les poissons sans distinction et n’épargnent pas la végétation environnant ces rivières.

Le président des jeunes, lui, parle d’un acte criminel. Il pointe du doigt le chef du groupement de Beigala, qui obéirait aux miliciens Maï-Maï Raiya Muotombiki. Celui-ci n’a pas de réagi à ces accusations.

De son coté, le superviseur du service de l’environnement et conservation de la nature dans le territoire de Shabunda, Mulamba Kitangi, a demandé à la population de ne pas utiliser les eaux de ces rivières pour leurs besoins domestiques. Il l’invite à recourir plutôt aux eaux des sources aménagées afin d’éviter la propagation des maladies d’origines hydriques.

Lire aussi sur radiookapi.net:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner