Kikwit : une cinquantaine de familles déguerpies de force de leurs appartements

Une cinquantaine de familles ont été déguerpies d’un immeuble depuis quelques jours à Kikwit. Ces familles sont accusées d’occuper illégalement les immeubles appartenant aux établissements privés Madail. Ces personnes ont regretté que l’Etat agisse au mépris des procédures légales en la matière. Elles ont affirmé ne pas avoir été avisées de ce déguerpissement qui ne découle d’aucune décision de justice.

Contacté à ce sujet, le chef d’agence de la Société commerciale des transports et des ports (SCPT), Gilbert Ndungu a précisé que cette parcelle est une propriété de leur société.

L’immeuble des établissements Madail lui aurait été cédé en 2007 sur base d’un arrêt de la Cour d’appel de Bandundu de suite d’un litige de plus de 500.000 $ américains que devaient ces établissements à la SCPT.

La semaine dernière, une famille entretenant des activités commerciales dénommées « Maisha Parc » a elle aussi été déguerpies par la police. La famille concernée avait indiqué que l’immeuble et l’espace occupés avaient été donnés en bail par la SCPT.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner