Caf- Mazembe-Heartland FC : la fièvre monte, monte encore... à Lubumbashi

Lubumbashi

Lubumbashi

La ville de Lubumbashi vit au rythme de sa première finale d’une coupe africaine de football des clubs. Surtout qu’il s’agit d’une finale de la plus prestigieuse des compétions de la catégorie, celle de la Ligue des champions. A 24 heures du big event Mazembe-Heartland, la fièvre monte dans tous les coins de la capitale du cuivre arborés aux couleurs de l’équipe locale, a constaté, vendredi, radiookapi.net

Personne ne veut rater le rendez-vous de samedi au stade de Kenya de Lubumbashi. Les amoureux du ballon rond et sympathisants du Tout Puissant Mazembe qui reçoit le club nigérian de Heartland FC, viennent de tous les coins de la province pour vivre de visu l’événement. Ils viennent de Likasi, de Kolwezi, de Kipushi, de Kasumbalesa, et même de la Zambie voisine. Dans les rues de Lubumbashi, les gens n’ont qu’un seul sujet sur les lèvres : cette finale, la première qu’organise la deuxième ville de la RDC. Tel propose le classement type pour Mazembe, tel autre donne son pronostic, tel autre encore voit déjà les corbeaux (joueurs de Mazembe) champions d’Afrique.

Dans l’ensemble, personne ne veut douter de la consécration ce samedi de l’équipe locale. Mais quelques voix, vite étouffées par les optimistes, appellent à la prudence. Heartland FC du Nigeria n’est pas né de la dernière pluie. En plus, les visiteurs viennent avec une avance, fut-elle d’un petit but. Allusion est surtout faite au match d’il y a 15 jours face au club soudanais d’ Al Hilal. Bien que battu chez lui par 2-5, l’équipe soudanaise a créé la surprise dans le même stade de Lubumbashi et devant le même Mazembe qui avait perdu (0-2).

Les derniers travaux de toilettage

Le stade de la Kenya est revêtu de sa plus belle robe. A 24 heures, les organisateurs ne veulent oublier aucun détail. On s’affaire pour les derniers travaux de toilettage. Et tout le monde est mis à contribution. Ici, un dernier coup de balai à la tribune, là un dernier réglage pour mettre au point la cabine de la presse. Toutes les dispositions sont prises pour que les conditions des spectateurs et des joueurs soient garanties, et que les conditions de travail des officiels et de la presse soient optimales.
Le signal de la télé nationale assurera le direct. L’aire du jeu, les panneaux de pub, le tunnel de protection des joueurs (une première dans ce stade), le stand des remplaçants, tout est fin prêt pour le grand rendez-vous africain de ce samedi

L’histoire va-t-elle se répéter ?

Par ailleurs, les pages d’histoire renseignent qu’au plus fort de la gloire du football congolais, le même Tout Puissant Mazembe, alors qu’il avait imposé un nul à l’extérieur, face à un autre club mythique d’Afrique de l’époque, Ashanti Kotoko de Kumasi (Ghana), rata d’arracher définitivement le premier trophée de la Coupe d’Afrique des clubs, en perdant sur son terrain sur le score de 1-2. C’était en 1970 à Kinshasa, au stade du 20 Mai, à l’époque. Ce fut un véritable deuil national. Et le président Mobutu, qui fut le témoin de cette douche froide, mit très longtemps pour assister à un autre match de football au pays. Cette histoire, qui remontre à près de 40 ans, va-t-elle se reproduire ? Personne, parmi les Congolais, ne veut y croire.

Mais cette histoire et le résultat du match entre Mazembe et Al Hilal poussent à la prudence. Les plus émotifs disent qu’ils n’iront pas au stade. C’est l’ambiance à la base. Entre-temps, au sommet, les dirigeants du club lushois, à différents niveaux, et les leaders d’opinion locaux se relayent sur les plateaux des télévisions et dans les studios des radios de la place pour lancer des messages de soutien aux représentants de la RDC.

Une marche de soutien à Matadi rn rn Ils poussent le public à accompagner Mazembe jusqu’à la victoire finale. La fièvre de la rencontre de ce samedi s’observe dans toutes les autres villes de la RDC. C’est le cas de Matadi, chef-lieu de la province du Bas-Congo. Des sources locales indiquent qu’une marche de soutien est prévu pour ce samedi, avant le match, à l’initiative d’un comité local des sympathisants de l’équipe du gouverneur Moise Katumbi Chapwe. Cette marche devra partir de la place Ami Congo au dancing bar First Class, en passant par la place M’Zee, le stade Lumumba et le rond point Nzanza. Un écran géant permettra aux marcheurs de suivre la rencontre en direct. Toutes les forces vives de Matadi sont invitées à cette marche.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner