Caf (C1): Mazembe passe à la phase des poules

Patou Mulota Kabangu célèbre le premier but de TP Mazembe contre Internacional Porto Alegre. Photo fifa.comPatou Mulota Kabangu célèbre le premier but de TP Mazembe contre Internacional Porto Alegre. Photo fifa.com

Patou Mulota Kabangu célèbre le premier but de TP Mazembe contre Internacional Porto Alegre. Photo fifa.com

Bonne opération pour le double champion d’Afrique, le TP Mazembe qui a validé son ticket, dimanche 8 mai, à Lubumbashi, pour la phase de poules de la Ligue des champions de la CAF après avoir battu, son adversaire du jour, l’équipe marocaine de Wydad de Casablanca.

C’était un match retour pour le compte des huitièmes de finale de cette compétition.

A l’aller, les Congolais avaient perdu la bataille (0-1).

Et dès l’entame du match de Lubumbashi, Mazembe met en exergue sa détermination d’en découdre avec Wydad pour rattraper son retard d’un but.

Ses attaquants passent à la  vitesse supérieure et prennent d’assaut le camp adverse.

Mais, la défense du club marocain protège bien son portier et estompe la fougue offensive des corbeaux.

La mi-temps surprend les deux équipes sur le score de zéro but partout.

Au retour des vestiaires, les doubles champions en titre appuient sur l’accélérateur, sans toutefois concrétiser les actions de but.

Les minutes passent, Mazembe maintient toujours sa pression lorsqu’à la 60è minute, un défenseur marocain contrôle la balle de la main dans la surface de réparation.

Sans broncher, l’arbitre montre le point de penalty.

Lofo Bongeli, l’ancien capitaine de V. Club de Kinshasa choisi pour exécuter la sentence, voit son tir renvoyé par le portier Lamyaghri Nadir.

Le deuxième assistant  bouge son drapelet pour signifier que le gardien a quitté sa ligne avant que Lofo ne tire.

Une deuxième chance est ainsi donnée à Lofo qui, malheureusement, pour la deuxième fois, rate son coup, en envoyant, cette fois-ci, le cuir au-delà de la transversale.

Le stade retient son souffle, les visiteurs croient encore en leur chance de ramener la qualification au Maroc.

C’est dans le dernier quart d’heure que Mazembe va, enfin, trouver le chemin du but.

Grâce à l’un de ses joueurs cadres, Patou Kabangu, qui, d’un tir à ras-de-gazon, remet les deux équipes à égalité sur l’ensemble de deux matches.

Le public lushois jubile et chante.

Dans les minutes additionnelles, le coach Lamine Ndiaye opère son dernier changement avec la montée de Bedi Mbenza à la place de Narcisse Ekanga.

En ce moment là, Mazembe bénéficie d’un corner.

Deo Kanda l’exécute et le ballon trouve la tête de l’entrant Mbedi qui propulse le cuir que le portier marocain  repousse.

L’international malien, Traoré Chebane, dans les parages, surgit  dans le cafouillage et tue le match  avec un but qui libère les champions d’Afrique. Le public du stade de la Kenya explose de joie.

Lire aussi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner