Interview: Nouzaret parle de Trésor Mputu et de Matumona "Rum"

Le sélectionneur national des Léopards football sénior, Robert Nouzaret, a accordé à radio Okapi une interview exclusive, dimanche 17 juillet, à partir de la France. Le technicien français parle dans cet entretien de la liste des 55 présélectionnés pour le match de la cinquième journée des éliminatoires de la Can 2012 contre le Sénégal le 3 septembre à Dakar. Pour lui, cette liste servira de base pour les trois prochaines rencontres de la RDC, respectivement contre la Gambie (en amical), le Sénégal et le Cameroun. Nouzaret justifie aussi l’absence sur cette liste de Matumona Rum ainsi que la présence de Trésor Mputu.

Quand on parcourt cette liste, un joueur de taille manque, Matumona Rum, est-ce un oubli ?

Nouzaret/Non pas du tout. Matumona est suspendu pour le match contre le Sénégal pour deux cartons jaunes. Il ne sera pas compétitif contre le Sénégal. Donc ce n’était pas nécessaire que je le convoque, puisque je ne pourrais pas me servir de lui

Et Trésor Mputu, pensez-vous qu’il sera en forme en septembre ?

Notre intention est de le convoquer comme 23e  homme en Gambie, qu’on  fasse connaissance avec lui et qu’on puisse avoir une discussion sur ses intentions pour lui faire comprendre que malgré sa suspension d’une année, ses qualités nous obligent à tenir compte de sa valeur

Vous faites appel à 8 jeunes, tels que Richard Ekunde, Ilonga Ilifo ou encore Jean Munganga. C’est vraiment des jeunes qui vous ont tapé dans l’oeil ?

Si on met des joueurs sur la liste, c’est que ce sont des joueurs qui sont compétitifs, contrairement à ce que tout le monde croit à Kinshasa. Même si je ne suis pas là (à Kinshasa), nous suivons des matches par satellites, nous avions eu tous les matches de moins de 23 ans pour les jeux africains et de Londres. Nous avons un panel des joueurs assez importants qui correspond à tout ce que nous souhaitons pour avoir une liste des 22 joueurs intéressants et gérer ces trois matches. Il n’y a pas de souci.

Il y a des jeunes qui sont encore hésitants pour porter les couleurs de la RDC. Avez-vous eu le temps de les convaincre ?

Oui, Grandi Ngoyi, la dernière fois que je l’ai convoqué il a eu un problème de ménisque et lorsque nous avons voulu le convoquer contre l’île Maurice, il avait l’intention de se faire opérer pour être tranquille en début de saison. Donc, ce sont des choses qui sont très compréhensives.Après, il y a des joueurs qui ont le cul entre deux chaises parce qu’ils sont convoqués par des sélections française ou belge espoirs qui hésitent encore. Donc, on est toujours en relation avec eux, soit avec leur familles, pour qu’au dernier moment qu’ils prennent une décision finale. C’est pourquoi on est obligé d’établir des listes d’une certaine quantité pour être tranquille, pour ne pas avoir des surprises. D’ailleurs, nous avons déjà supprimé les joueurs avec lesquels on comptait tels que Kitambala ou  Kembo, on a arrêté de les pré-convoquer, car ils ne répondent pas à l’appel. Ces problèmes existaient avant que je sois entraîneur de la RDC et existent toujours. Donc ce sont des choses que la Fecofa doit voir de plus près

D’ici le 3 septembre, les joueurs de l’Europe seront en plein championnat et ceux de la RDC dans celui de la Linafoot qui tire à longueur. Comment allez-vous vous y prendre ?

Ça, on va en tenir compte dans notre liste des 22. Il est évident qu’il y aura des joueurs qui n’auront pas les doses d’entraînement ou de matches. Là, on agira différemment pour l’intérêt de l’équipe nationale. C’est comme j’avais signalé après le match à l’île Maurice, que les joueurs de Mazembe avaient un niveau de fatigue physique et moral par rapport aux sollicitations auxquelles ils font face depuis deux ans entre les coupes d’Afrique, les championnats, la coupe du monde, etc. Ce sont des joueurs qu’il fallait à cette époque là surveiller et faire de la régénération, pourqu’ils retrouvent certaine fraîcheur

A quand votre arrivée à Kinshasa ?

Je pense que j’arriverai après le match de la Gambie. Et contractuellement, j’ai droit à un petit peu de vacances

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner