Football : les arbitres rangent leurs sifflets pour protester contre les violences

Les éléments de la police nationale Congolaise entourent les arbitres en courant, ce 20 mars 2011 au stade des matyrs à Kinshasa, lors du match V Club de Kinshasa et Coton sport de Garuwa du Cameroun. Radio Okapi / Photo John Bompengo

Les arbitres du championnat de football d’élite de Kinshasa ont rangé au placard bottines et sifflets depuis le début de cette semaine pour protester contre les violences répétées dont ils sont victimes ces derniers temps dans les stades et en dehors.

La série d’agressions et d’atteinte à l’intégrité corporelle des arbitres a commencé dès la fin du coup de sifflet final du match du championnat  de l’Entente provinciale de football (Epfkin) qui opposait Nzakimwena-Racing Club de Kinshasa (RCK) le 18 mai 2012, match de la 5e journée (1-2).

Le 30 mai 2012, Madila Trésor et Muluwo, respectivement arbitre central et deuxième assistant ont connu une fin de match difficile, molestés par une partie du public en colère. Ce match comptait pour les éliminatoires de la Coupe du Congo, province de Kinshasa, entre le Racing Club de Kinshasa-Shark XI FC.

En dehors du terrain, un arbitre et son assistant ont passé 48 heures dans le cachot de la Direction des renseignements généraux de la police dans la commune de la Gombe. Ils avaient été convoqués le 4 juin à cette direction pour répondre à une plainte déposée contre eux deux jours plus tôt à la Ligue de football de Kinshasa. Le plaignant, l’ASBL «Les Amoureux du foot» les accuse d’être corrompus. Après avoir été relâchés, ils ont été mis à la disposition de la justice.

Les deux hommes ont été précédés 24 heures plus tôt par Belge Sitwatala, secrétaire provincial de la Ligue de football de Kinshasa interpellés par le même service pour les mêmes motifs que les arbitres.

Dans la série d’arrestations, Faustin Mbemba, secrétaire de l’Entente provinciale de football de Kinshasa a été  incarcéré le mercredi 6 et libéré le lendemain. Les questions de la police ont tourné autour de la corruption dans le football.

Il a été demandé à tous ces hommes de se mettre à la disposition de la justice.

Les avis des dirigeants des clubs sont sont partagés sur ces interpellations. Certains sont contents de l’action menée par la police et estiment qu’il y a des clubs qui sont favorisés au détriment des autres.

Mardi, une rencontre a réuni au siège de l’Entente provinciale de football de Kinshasa (Epfkin) au stade des Martyrs, les dirigeants de l’Epfkin et les arbitres. Rien n’a filtré de cette réunion. Une autre rencontre du genre est prévue ce mercredi 13 juin.

Lire aussi sur radiookapi:

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner