Nouvelle défection congolaise à Nice : une sprinteuse portée disparue

Logo du XIVe Sommet de la Francophonie, Kinshasa/RDC 2012. Radio Okapi/Ph. Aimé-NZINGA

La chambre de la sprinteuse Julie Kasongo était vide ce mercredi matin. Selon des sources de la délégation congolaise aux jeux de la Francophonie de Nice, l’athlète aurait disparu mardi 10 septembre en soirée. Le matin du même jour, elle avait été disqualifiée par les juges lors de l’épreuve du 100 mètres.  Son couloir est resté vide au coup d’envoi de la course. La sprinteuse a été écartée lors du contrôle faute de chaussures appropriées, explique le président de la Fédération congolaise d’athlétisme.

Si l’information est confirmée, cela porterait à douze le nombre d’athlètes congolais portés disparus en France. Avant elle, sept joueuses de l’équipe de basket, trois cyclistes et un footballeur s’étaient déjà enfuis. La police française est à la recherche de ces fugitifs.

En lutte, David Fukwambo n’est pas monté sur le tatami pour dépassement d’âge. Son coéquipier en sélection, Mata a été éliminé lors de la série des combats de mardi.

Lomba Bilisi qui devait participer au décathlon n’a pas fait le déplacement de Nice. Selon la Fédération, l’administration du ministère des Sports aurait oublié d’inscrire l’athlète aux Jeux.

Par ailleurs, Jean Paul Masanga, engagé pour le saut en hauteur, sera sur la piste du stade de Nice le samedi à partir de 13h45, heure de Kinshasa.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner