Luttes associées: un séminaire de remise à niveau pour entraineurs et encadreurs techniques

Les athlètes congolais célébrant la journée olympique sur le boulevard Triomphal/Radio Okapi.

Le comité de la Fédération congolaise de lutte associée (Fecolutta) a organisé, du 7 au 21 février, un séminaire de remise à niveau pour une cinquantaine d’entraineurs et encadreurs techniques de cette discipline sportive à Kinshasa. Le vice-président de la Fecolutta, Eric Kinzambi, a indiqué que cette formation était basée sur les nouvelles règles de la lutte à travers le monde.

«C’était une formation de remise à niveau et de l’insertion des autres entraîneurs au niveau supérieur de la lutte. Désormais, ce n’est pas n’importe qui qui doit encadrer les jeunes et faire entraîner la lutte. Nous ne voulons pas qu’un monsieur réunisse les enfants dans un coin pour les former sans avoir un bagage intellectuel et sans maîtriser la technique même de la lutte», a-t-il déclaré.
La Fecolutta a par ailleurs accordé le délai de trois mois aux clubs qui fonctionnent dans l’illégalité pour se conformer notamment ceux qui n’ont pas de document d’affiliation.
« On leur accorde un délai de deux et trois mois. Dépassé ce temps, la police va fermer tous les clubs non affiliés en RDC », a averti le vice-président de la Fecolutta.
Cette fédération se propose de multiplier les formations à travers le pays en vue de relever le niveau des lutteurs congolais.

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner