Lac Edouard : un accord d’exploitation conclu entre les pêcheurs ougandais et congolais

Pêcheurs sur le fleuve Congo, au niveau du Pool Malebo, non loin de Kinshasa. 2004.

Les pêcheurs congolais, ougandais, et les autorités des deux pays ont conclu le 11 août à Beni un accord bilatéral sur l’exploitation conjointe des ressources du lac, qui est situé à la frontière entre Ouganda et RD Congo.
 
Pour le ministre provincial du Nord-Kivu, Nzanzu Kasivita, l’accord était nécessaire. « La problématique est, certes la gestion des ressources halieutiques du lac, mais aussi les frontières. La frontière entre Ouganda et RD Congo est au milieu du lac, et donc parfois les pêcheurs ougandais sont dans les eaux territoriales congolaises, et inversement », a-t-il notamment déclaré.
 
Depuis plusieurs années, un conflit territorial oppose les pêcheurs des deux pays, victimes d’arrestations récurrentes car pêchant dans des eaux qui ne sont pas territoriales à leur pays.
 
Deux commissions, une congolaise et l’autre ougandaise, constituée de 15 personnes chacune, avaient été en conséquence mises en place jeudi 2 juillet en Ouganda. Ces commissions avaient trente jours pour évaluer l’application des lois des deux pays en matière de la pêche et proposer des solutions aux conflits récurrents opposant les pêcheurs de deux pays autour du partage des ressources halieutiques du lac Edouard.
 
« C’est la raison pour laquelle nous avons décidé que nous devions accepter conjointement l’exploitation des ressources du lac, mais dans le respect des réglementations de chaque pays », a conclu le ministre, joint par téléphone par Radio Okapi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner