Rutshuru: des bandits armés attaquent un camion, un militaire abattu

Des miliciens du groupe Bakata Katanga en train de déposer leurs armes au bureau de la Monusco/Lubumbashi, samedi 23 mars 2013 Ph. Kabena

Des bandits armés ont abattu un militaire dans l’attaque d’un camion appartenant à la société TMK, mardi 8 septembre, sur l’axe Rutshuru-Kanyabayonga (Nord-Kivu). Les assaillants ont également blessé deux civils et kidnappé le chauffeur du camion cambriolé et un autre civil, lesquels sont toujours portés disparus.

Un responsable de l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) au Nord-Kivu affirme que les FARDC et les gardes-parcs escortaient un camion de la société TMK lorsqu’ils ont été attaqués par ces inciviques armés.

A (re) Lire: Traque contre les FDLR: environ 182 rebelles neutralisés au Nord et Sud-Kivu

 

Les bandits armés ont ouvert le feu sur le camion de TMK, ensuite sur l’équipe mixte FARDC-gardes parc qui tentait d’intervenir pour protéger les passagers du camion.

Le Centre d'études pour la promotion de la démocratie et des droits de l'homme (CEPADHO) appelle les autorités à renforcer la sécurité sur l’axe Rusthuru-Kanyabayonga, en proie aux braquages, assassinats et enlèvements.

Au mois d’août dernier, six imams tanzaniens, venus de Zanzibar, avaient été kidnappés à Katwiguru dans le territoire de Rutshuru avant d’échapper à leurs ravisseurs le 1er septembre.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner