Uvira: les défenseurs des droits de l’homme demandent la protection des autorités locales

Une vue aérienne de la cité d'Uvira, dans la province du Sud-Kivu (RDC).

Les défenseurs des droits de l'homme des territoires d'Uvira et Fizi dans la province du Sud Kivu  demandent à être protégés par les autorités locales. Claude Habamungu, le point focal du réseau de ces défenseurs a lancé cet appel mardi 8 septembre à Bukavu à l’occasion d’un atelier organisé par le bureau conjoint des Nations unies pour les droits de l'homme (BCNUDH) sur le mécanisme de protection des défenseurs de droits de l'homme.

Les défenseurs des droits de l’homme ont aussi dénoncé plusieurs  cas des violations qui ont exposé leurs membres au cours du premier trimestre de l'année 2015.  Ils évoquent principalement le cas des monitrices de Lubarika qui n’ont pas été protégées par les forces de l’ordre. Ces dames qui revenaient d’un travail de monitoring et de sensibilisation dans une localité près de Lubarika « ont été interceptées, tirées dans la brousse et violées par les groupes armés », indique Claude Habamungu.

Pour lui, cette situation est arrivée parce que «l'autorité publique confond les défenseurs des droits de l'homme aux opposants».

Il appelle les autorités locales à les protéger les défenseurs des droits de parce qu’ils font le plaidoyer, l'assistance judiciaire et sensibilisent pour que les droits de l'homme soient respectés. « Ils ne sont pas les opposants qui dérangent », a-t-il conclu.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner