Kinshasa: une centaine de familles déguerpies du site de pêcheurs

Cette dame et sa petite fille ont vu leur maison construite illégalement sur le site Mimosa le long du fleuve Congo à Kinshasa détruite par la police, le 22/06/2012. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

Des militaires et policiers ont déguerpi une centaine de familles du site des pêcheurs, situé le long du fleuve Congo, dans la commune de Ngaliema (Kinshasa).

Réagissant vendredi 25 septembre à Radio Okapi, ces victimes rapportent que ces hommes en uniforme seraient mandatés par le ministère de la Défense nationale.

Selon ces familles, les militaires et policiers envoyés sur ce site disent vouloir renforcer la sécurité du chef de l'Etat, le long du fleuve.

«Vers 4 heures, on a vu venir les policiers, les militaires, les PM avec leur général, dont le nom m'échappe. Ce dernier a dit que les ordres émanaient du ministère de la Défense, c'est ainsi qu'ils sont venus vers 4 heures», a confié l'une de victimes, Victor Mayala.

Il explique que ces militaires étaient passés, pour la première fois, mardi dernier pour leur demander de quitter dans 48 heures alors ces familles avaient sollicité un préavis pour leur permettre de se préparer avant de quitter.

«Comme un jeu, dans quarante-huit heures, les voilà venir nous chasser», a s'exclame Victor Mayala.

A (re) Lire: Kinshasa : conflit foncier au site agricole de Kisenso

Ces familles de pêcheurs ocuppent ce site après l'indépendance:

«Nous sommes à cet endroit depuis longtemps. Feu Mobutu est parti et nous a laissés à cet endroit. Kabila le père, eux tous sont partis et nous laissés à cet endroit que nous occupons depuis 61», a-t-il souligné.

Victor Mayala indique par ailleurs qu'ils ont beaucoup investi pour rendre ce site habitable.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner