Tshala : la présence des crocodiles et hippopotames effraye les populations

Des hippopotames dans le parc des Virunga, Nord Kivu, 2004.

Les crocodiles et hippopotames de la rivière Lubilanji terrorisent les habitants la cité de Tshala en territoire de Katanda dans la Province du Kasaï-Oriental. Jadis cantonnées dans l’eau, ces bêtes fréquentent désormais la berge. Les populations de cette cité, qui pour la plupart, tirent l’essentiel de leurs moyens de subsistances des eaux de la rivière Lubilanji, ne se rendent plus aux rivières qui bordent le territoire. Difficile pour elles d’entreprendre quelque activité le long de ces cours d’eau infestés des crocodiles et des hippopotames.

Même les ménagères s’abstiennent d’aller puiser de l’eau à la rivière. Il y a une semaine, une fillette âgée d’environ 10 ans, a été happée par un crocodile, alors qu’elle se baignait au bord de la rivière Lubilanji.

Roger Tshilombo Ngandu, ministre provincial de l’Agriculture, pêche et élevage envisage une action de refoulement de ces bêtes. Il demande de la patience aux populations de Tshala, parce qu’il faut trouver des chasseurs expérimentés, qui dirigeront cette opération de refoulement. Il recommande aux riverains de Tshala d’éviter de se mettre en danger, en tentant de narguer ces bêtes.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner