Ituri: des miliciens FRPI attaquent la localité d’Androzo

Un milicien Maï-Maï manipulant son arme dans une brousse à Beni (Nord-Kivu). Ph/Droits Tiers.

Des miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI) ont attaqué dimanche 4 octobre dans la nuit la localité d’Androzo en Ituri, emportant plusieurs biens de valeurs. Selon le chef de groupement de Walendu Bindi, Olivier Peke Kalyaki, ces  assaillants ont notamment pillé des motos, des vélos, treize chèvres ainsi que de l’argent liquide.

La même source rapporte que ces miliciens ont grièvement blessé un homme d’une trentaine d’années par balle, après avoir tiré plusieurs coups de feu dans cette localité.

Des sources locales à Androzo rapportent que les miliciens scandaient des cris de joie pendant leur attaque.

Après avoir emporté les biens de la population, font remarquer les mêmes sources, les assaillants se seraient retirés sans être inquiétés alors qu’une position militaire est située au village voisin de Songolo.

A (re) Lire: Ituri : les miliciens de la FRPI refusent de rendre les armes

Dans la même nuit, un autre groupe de Maï-Maï a fait incursion à Kalyabugongo, à 75 km au Sud de Bunia au bord de la rivière Semiliki.

Dans cette localité, les assaillants ont tiré des coups de feu en l’air sans emporter des biens de la population.

Ces incursions ont créé la panique dans cette contrée, en proie à l’activisme des groupes armés.

Ces nouvelles exactions surviennent 24 heures après la déclaration à Bunia du commandant second de la 3e Zone de défense des FARDC qui affirmait être satisfait de l’opération que mène l’armée contre la FRPI à Walendu Bindi.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner