RDC: Matata Ponyo salue les progrès réalisés dans le cadre des OMD

Augustin Matata Ponyo Mapon, Premier Ministre de la RDC le 05/11/2012 au Palais du Peuple à Kinshasa, devant l’Assemblée nationale. Radio Okapi/ Ph. John Bompengo

La République démocratique du Congo (RDC) n’a pas réussi à réduire la pauvreté de moitié au cours des quize dernières années. Le Premier ministre, Matata Ponyo, l’a reconnu mardi 6 octobre, lors de la présentation du rapport des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD). Mais il a salué les progrès réalisés ces quinze dernières années, dans un contexte difficile, pour lutter contre la faim et la pauvreté.

Pour lui, c’est une note d’espoir pour les quinze ans de mise en œuvre des OMD.

«Il est vrai que la RDC n’a pas atteint l’objectif ultime de réduction de la pauvreté de moitié en 2015. Mais, les progrès réalisés demande à être salués, eu égard à son contexte politico-sécuritaire des années 90 jusqu’aux années 2000. Les ressources devant financer le développement et le lutte contre la pauvreté ont été souvent évincées par des dépenses sécuritaires», a expliqué Matata Ponyo.

Le rapport national de suivi des OMD présente les actions menées dans différents secteurs en vue du développement ainsi que les résultats atteints. Ce document couvre la période allant de 2000 à 2015.

Dans son rapport élaboré en 2010 et publié une année après, le ministère du Plan avait indiqué qu’il était difficile à la RDC d’atteindre les résultats des OMD en 2015.

Selon Matata Ponyo, l’assurance reste totale quant à l’émergence et le développement de la RDC dans les prochaines années.

Les partenaires de la RDC ont aussi salué les avancées significatives enregistrées, tout en épinglant les multiples défis qui restent à relever, notamment la santé, l’éducation, l’eau et l’électricité.

La RDC doit atteindre les objectifs tels que fixés par huit indicateurs pour le développement. Il s’agit de :

L’élimination de l’extrême pauvreté

L’éducation primaire pour tous

La promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes.

La réduction de mortalité des enfants de moins de 5 ans

L’amélioration de la santé maternelle

Combattre le VIH, le paludisme et d’autres maladies.

Assurer un environnement durable.

La mise en place d’un partenariat mondial pour le développement.

Concernant par exemple la promotion de l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes, l’ancien ministre du Plan, Célestin Vunabandi, avait indiqué que 8% seulement de cet objectif avait été atteint, au lieu de 30%.

Lire aussi sur radiookapi.net: 

Recevez Radio Okapi par email

Donnez votre adresse email dans ce formulaire afin de recevoir tous nos articles dans votre boîte email. Vous recevrez un message de confirmation avec un lien sur lequel il vous faudra cliquer afin que l'envoi d'emails devienne effectif.
Si vous ne voyez pas l'email de confirmation dans votre boîte de réception, allez chercher dans vos spams et marquez le message comme "non spam".  

Votre adresse email :

Service offert par FeedBurner